Egypte : 241 combattants et terroristes tués en cinq jours

L’armée égyptienne a annoncé, ce lundi, avoir tué dans la péninsule du Sinaï, en cinq jours, 241 combattants, dont des terroristes de l’organisation de l’Etat islamique (EI).

Au moins 241 combattants et terroristes ont été tués, depuis mercredi 1er juillet, dans le Sinaï où des terroristes de la branche égyptienne de l’EI ont mené une série d’attaques sans précédent contre des postes de police et barrages. Par ailleurs, quatre personnes recherchées et 29 suspects ont été arrêtés. L’information accompagnée de photos des terroristes abattus a été révélée, ce lundi 6 juillet 2015, dans un communiqué diffusé sur la page Facebook du porte-parole de l’armée égyptienne.

L’armée égyptienne mène dans le Sinaï, une région frontalière d’Israël et de la bande de Gaza, une guerre sans merci contre les terroristes qui ciblent les forces de l’ordre, et ce, depuis l’éviction, en juillet 2013, du Président Mohamed Morsi par l’actuel chef d’Etat Abdel Fatah al-Sissi, alors chef de l’armée.

La plupart des attaques meurtrières qui ont coûté la vie à une centaine de soldats et policiers ont été revendiquées par la « Province du Sinaï » qui a prêté allégeance à l’EI. Mercredi, l’armée a annoncé la mort de 17 soldats lors de la dernière attaque dans cette région, dans la localité de Cheikh Zouweid (Nord-Sinaï) qui a été suivie par des affrontements sanglants entre forces de l’ordre et terroristes. A l’aide d’un avion de chasse type F-16, l’armée égyptienne a ensuite bombardé des positions des terroristes à qui les forces de sécurité ont infligé de lourdes pertes.