Ebola : réunion d’urgence à Londres

Le Premier ministre britannique David Cameron a organisé, ce mercredi matin, une nouvelle réunion de crise pour évoquer la lutte contre l’épidémie d’Ebola, alors même qu’en Espagne, une première personne a contracté le virus hors d’Afrique.

La panique gagne Londres de plus en plus préoccupée par Ebola. Le Premier ministre britannique David Cameron a organisé, ce mercredi matin, une nouvelle réunion de crise pour évoquer la lutte contre l’épidémie d’Ebola qui fait des ravages en Afrique de l’Ouest. D’autant qu’en Espagne, dans la capitale Madrid, une première personne a contracté le virus hors d’Afrique.

Des réunions interministérielles de ce genre sont régulièrement organisées depuis la flambée de l’épidémie, pour coordonner les efforts du Royaume-Uni contre le virus. De son côté, David Cameron s’est entretenu mardi avec le Président de la Sierra Leone, Ernest Bai Koroma, pour évoquer la situation dans ce pays, un des plus touchés par Ebola. Le Premier ministre britannique a promis à la Sierra Leone, ex-colonie anglaise, une centaine de militaires d’ici la semaine prochaine pour aider les autorités sierra-léonaises, a annoncé, mardi, le ministère de la Défense. Près de 40 militaires sont déjà présents et des renforts seront envoyés la semaine prochaine pour construire une unité de soins de 12 lits. Londres s’est aussi engagée à fournir au total 700 lits à son ancienne colonie.

La semaine dernière, la Grande-Bretagne s’est également engagée à débloquer 160 millions d’euros pour aider la Sierra Leone à lutter contre Ebola, lors d’une conférence internationale à Londres. Selon l’Organisation mondiale de la Santé, Ebola a fait 3 439 morts en Afrique de l’Ouest sur 7 478 cas enregistrés dans cinq pays.