Ebola : plus de 11 000 morts, selon l’OMS

Le virus Ebola est certes en décroissance en Afrique de l’Ouest mais il continue de faire des victimes. L’organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé ce mercredi que le nombre de dècès a franchi la barre des 11 000 morts.

En Afrique de l’Ouest, la lutte continue contre le virus Ebola malgré une baisse du nombre de cas. Toutefois les nombres de décès sont encore importants. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé ce mercredi que le virus hémorragique a causé la mort de 11 000 personnes selon les derniers chiffres.

La fièvre Ebola a essentiellement touché la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia. Dans ces trois pays, 26 593 personnes ont été affectées par l’épidémie dont 11 005 sont mortes, selon un dernier bilan de l’Organisation mondiale de la santé. En Guinée, 2386 personnes sont morts d’Ebola, 3903 en Sierra Leone et 4716 au Liberia.

Ce cap des 11 000 morts a été franchi alors que la fin de l’épidémie au Liberia doit être déclarée le 9 mai prochain par l’OMS à condition qu’aucun cas ne soit enregistré dans le pays d’ici-là. Toutefois, pour l’OMS, le nombre de morts liés à Ebola demeure sous-évalué.

La Guinée et la Sierra Leone ont chacune enregistré neuf nouveaux cas, selon l’OMS. L’organisation appelle cependant ces deux pays à rester vigilants afin d’éviter que de nouveaux cas se présentent. Le virus Ebola est apparue en Guinée en décembre 2013 avant de s’étendre à la Sierra Leone ainsi qu’au Liberia. En août 2014, l’OMS a déclaré qu’il s’agissait d’une urgence de santé publique mondiale.