Ebola : le FMI allège la dette des pays touchés de 100 millions de dollars

Le virus Ebola continue de faire des victimes en Afrique de l’Ouest, essentiellement au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée. Afin d’aider ces pays dans la lutte contre ce virus, le Fonds monétaire international a annoncé ce jeudi, avoir terminé son plan d’allègement de dette d’environ 100 millions de dollars en faveur des trois pays africains frappés par l’épidémie d’Ebola.

Le Liberia, la Guinée et la Sierra Leone lutte depuis décembre 2013 contre le virus Ebola qui a fait plus de 10 000 morts. Un virus qui a mis à mal leur économie respective. Afin de leur apporter leur aide, le Fonds Monétaire Intrnational (FMI) a décidé d’alléger leur dette de 100 millions de dollars.

Multiples mesures du FMI

Début février, le FMI avait créé un mécanisme dédié aux « catastrophes de santé publique » lui permettant d’effacer environ un cinquième de la dette que lui doivent le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée. Ce jeudi, l’institution a annoncé avoir complété ce plan d’allègement en accordant un don de 29,8 millions de dollars à la Guinée qui s’ajoute aux sommes offertes à la Sierra Leone et au Liberia

Parallèlement, le FMI a également augmenté de 130 à 290 millions de dollars le montant total de prêts à taux zéro accordés à ces trois pays dans le cadre de programmes d’assistance classiques et soumis à des réformes économiques. Des fonds qui vont servir à ces pays dans le but d’augmenter leur dépense de santé publique.

Après avoir subi de vives critiques notamment de la part d’ONG, le FMI a assuré tout faire dans la limite de son mandat pour enrayer l’épidémie Ebola.