« Ebola est une menace pour la sécurité mondiale », selon Obama

Le Président Barack Obama a appelé, ce mercredi, à agir vite face à l’épidémie d’Ebola pour éviter le pire.

Barack Obama hausse le ton. Le Président américain, de plus en plus impliqué dans la lutte contre Ebola, a appelé, ce mercredi, à agir vite face à l’épidémie pour éviter que des « centaines de milliers de personnes ne soient infectées par le virus » qui a déjà fait plus de 2 400 morts en Afrique de l’Ouest. Il présentait à Atlanta les grandes lignes du plan d’action américain.

Selon Barack Obama, Ebola est « une menace potentielle pour la sécurité mondiale. Le monde a la responsabilité de faire plus », affirmant que les Etats-Unis étaient prêts à jouer un rôle moteur. Washington a décidé d’envoyer 300 soldats en Afrique de l’ouest dans les pays les plus touchés : Sierra Leone, Liberia et Guinée. Les Etats-Unis créeront également, au Liberia, pays le plus touché par l’épidémie, un site permettant la formation de 500 travailleurs sanitaires par semaine.

Les Etats-Unis avaient déjà consacré 100 millions de dollars à la lutte contre le virus. Et Barack Obama a demandé au Congrès le déblocage de 88 millions de dollars supplémentaires. Le vote, dont l’issue favorable semble acquise, devrait avoir lieu cette semaine, précise l’AFP. Sur ce total, 30 millions seront consacrés à l’envoi de matériel et d’experts sur le terrain et 58 millions seront consacrés au développement de traitements et de vaccins.