Douala, l’onéreuse

Douala est la ville la plus chère d’Afrique… pour les cadres internationaux des multinationales et des organismes internationaux. C’est le résultat de l’étude, intitulée Cost of living, d’un cabinet de conseil en ressources humaines, Mercer Human Resource Consulting.

Douala serait la ville la plus chère d’Afrique. La capitale économique du Cameroun, 31ème au classement mondial des 144 villes étudiées par l’étude Cost of living ( » Coût de la vie « ) de l’entreprise de conseil Mercer Human Resource Consulting, tient le haut du pavé sur le continent.

 » Notre étude (publiée le 16 juin, ndlr) est faite pour les expatriés, et prend en considération leurs habitudes de consommation. Notre panier international est composé d’environ 200 produits qui sont le strict reflet du mode de consommation des cadres. Ces articles composent un panier très sélectif de biens et services consommés à la fois chez soi et à l’étranger. Notre indice reflète le mode de consommation international et non local (les produits importés sont bien évidemment plus chers que les produits locaux, ndlr). Ceci explique le haut classement de la ville de Douala, qui est également lié au renforcement de l’Euro « , explique Anna Krotova, analyste en coût de la vie chez Mercer.

Abidjan 2ème

Ainsi à Douala, comparé à New York (Etats-Unis) – ville de référence de l’étude avec l’indice 100 – un litre de lait coûte 1,5 US$ (898 F CFA d’Afrique centrale)* contre 1,24 US$, $, un dîner gastronomique 133,8 US $ (79 500 F CFA) contre 199 US $, 2 ampoules de 60W 3,28 US$ (1 950 FCFA) contre 2,7 US$ à New York ou un litre d’eau minérale non gazeuse 1,11 US$ (660 FCFA) contre 1,82UD$ outre-atlantique.

Mercer dispose d’un réseau de correspondants dans 250 villes de la planète. Ils relèvent les prix des produits alimentaires, des boissons alcoolisées, du tabac, des produits d’entretien, de la santé, des transports et des loisirs. L’entreprise, dont le siège est à Genève, offre son expertise à des gouvernements, des multinationales et à des organismes internationaux. Classée 35ème, Abidjan (Côte d’Ivoire) serait la deuxième mégalopole africaine la plus onéreuse en terme de coût de la vie. Harare qui succède à Johannesburg (2002), profitant de la dépréciation de la devise zimbabwéenne, serait la ville la moins chère du continent. Hong Kong et Asunción, sont respectivement les villes la plus et la moins chère du monde.

* Taux de change mars 2003

1 USD = 594.14 XAF