Djamel Belmadi : « On a passé du temps à observer notre adversaire » le Burkina Faso

Djamel Belmadi (15 nov 21)
Djamel Belmadi

Leader du groupe A avec 13 points, l’Algérie n’a besoin que d’un match nul face au Burkina Faso, ce mardi 16 novembre (16h00 GMT), pour valider son ticket pour les barrages de ces éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022. Au cours de la conférence de presse qu’il donnait au Centre Technique National de Sidi Moussa, le sélectionneur algérien Djamel Belmadi s’est exprimé sur ce match décisif. « On a passé du temps à observer notre adversaire », a-t-il indiqué.

Le sélectionneur algérien Djamel Belmadi, qui a passé plus de 10 ans au Qatar, espère y retourner lors de la prochaine Coupe du monde 2022. Cela passe d’abord par un bon résultat face au Burkina Faso, mardi prochain (16h00 GMT), pour le compte de la 6ème et dernière journée dans le groupe A, qualificatif pour les barrages.

« Rien n’est laissé au hasard. On sait que le match face au Burkina Faso est décisif pour espérer le barrage du mois de mars. La donne est simple, j’ai dit à mes joueurs que nous étions à 3 matchs de la Coupe du monde. Il faudra faire le nécessaire demain pour rester en course », a déclaré le coach national algérien.

S’ils restent sur une série de 32 matchs sans défaite, depuis 2018, avec le rêve de se qualifier pour la Coupe du monde Qatar 2018, tout pourrait basculer pour Riyad Mahrez et ses coéquipiers, demain, s’ils venaient à perdre devant les Étalons du Burkina Faso. « Le résultat seul nous dira si l’on a bien étudié le Burkina Faso…», a fait savoir Djamel Belmadi.

« On a passé du temps à observer notre adversaire. Même s’ils avaient gagné face au Niger, le Burkina Faso aurait dû gagner ici aussi pour accéder au barrage du mois de mars. On s’y était préparé. Seule une défaite de leur part aurait pu changer foncièrement la donne », a poursuivi le sélectionneur national des Fennecs d’Algérie.

À rappeler que l’Algérie occupe la tête du groupe A avec 13 points, devant le Burkina Faso (2ème, 12 pts). Elle reste également la meilleure attaque de ces éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022, avec 23 réalisations en 5 matchs, soit une moyenne de 4.6 buts par match.

A lire : L’Algérie, une véritable machine de « guerre »