‘Dis l’heure 2 Afro Zouk’ dans les bacs en juillet

Vous ne savez pas encore sur quoi vous allez danser cet été. Ne vous inquiétez, Passi vous a trouvé une solution. C’est Dis l’heure 2 Afro Zouk, un album inédit de 14 titres, disponible à partir du 5 juillet prochain, qui va vous faire ‘décaler’ mais surtout voyager à travers des rythmes afro endiablés. De quoi commencer cette période estivale sous les meilleurs auspices !

Dans la famille, Dis L’heure 2…, je demande l’afro-zouk. Le dernier né de cette famille d’albums concept – la réunion de plusieurs artistes qui se produisent sur un genre musical précis – n’est autre que Dis l’heure 2 Afro Zouk. Après le succès retentissant de ses aînés, Passi, sous le label Isaap Productions qui fête des sept ans, s’engage dans une nouvelle aventure musicale, celle de l’afro-zouk servi par une pléiade d’artistes qui comptent parmi les meilleurs de la musique afro-caribéenne. Et Jacob Desvarieux, après Dis L’Heure 2 Zouk est toujours de la partie. En trois mois et demi, en fonction « du feeling et des vibrations de chaque artiste », Dis l’heure 2 Afro Zouk est né. « Ça se passe de plus en plus vite, parce qu’on a les bonnes connections. Autrement ce type de projet met généralement 6 mois à se concrétiser », explique Passi. Le disque sera disponible à partir du 5 juillet. Vous pourrez alors vous trémousser au rythme d’un album très tendance coupé-décalé dont quelques uns des ambassadeurs comme Dj Arafat, Dj Caloudji et Dj Jacob sont de la fête.

De l’ambiance à gogo

« C’est une formidable expérience, affirme Teeyah, celle qui a été révélée grâce à son duo avec Kaysha, qui fait également parti de l’aventure. Qui ne souhaite pas collaborer avec Passi ? C’est un plaisir d’avoir été contactée par Issap Productions, qui a l’habitude de réaliser des projets d’envergure. J’ai travaillé avec Dj Jacob sur le morceau « Le malin ». Cet album a été l’occasion de faire de belles choses ensemble ». ‘Décalage’ donc à l’envie durant lequel les magnifiques voix de Meiway, Werrasson, Koffi Olomidé et surtout celle de Papa Wemba, qui s’est fait rare ces derniers temps, vous permettront de reprendre un peu votre souffle. « Je suis née avec la musique, c’est ma vie. Quand on me demande de participer à un tel projet, de donner ce que j’ai, la musique en l’occurrence, je suis partant, explique l’inimitable interprète de Maria Valencia, qui aux côtés de Singuila, chante, pour vous Mesdames, Anita, femme africaine.

L’un de vos chéris, Thierry Cham, qui a produit la chanson qu’il interprète avec la star congolaise Koffi Olomidé vous fera également passer un intense moment avec C Gâté, une véritable rencontre d’artistes. « C’est une aventure très positive, j’ai eu l’opportunité de travailler avec Koffi. Je l’avais croisé plusieurs fois auparavant mais nous n’avions pas eu l’occasion de collaborer ensemble. L’opportunité s’est présentée avec cet album, cela a été une entreprise très enrichissante. », nous a-t-il confié. Le rythme un peu électronique d’Es el amor vous aidera certainement, public averti, à recouvrer vos esprits grâce à Denyse (Amio…), Eddy Goyor et Nadja, alias Nadège Beausson-Diagne (Eh oui, elle chante aussi). L’artiste aux multiples talents nous raconte comment, par hasard, elle a intégré le projet : « quand on est partis tourner Inspecteur Sori(première série policière africaine, ndlr), j’ai réalisé, une fois, une petite impro, et Passi, qui joue également dans la série, m’a entendue chanter. Il m’a alors proposée de les rejoindre. J’ai ainsi corrigé le texte de la chanson Es el amor qui est en espagnol. » Lââm, Ben J des Neg’marrons, Stomy Bugsy et de bien d’autres, ne sont pas, eux aussi, restés insensibles à l’appel de Passi. Et le résultat, parole de néophyte, vaut largement le détour.

 Commander le disque (disponible à partir du 5 juillet)