Diamond Platnumz devient l’artiste africain ayant le plus d’abonnés et de vues sur YouTube

Diamond-Platnumz (05 nov 21)
Diamond-Platnumz

Diamond Platnumz vient d’ajouter une distinction pour le prestige à son escarcelle. Il est devenu le premier africain le plus vu et suivi sur Youtube.

En Afrique, l’industrie musicale est toujours en pleine croissance et souffre d’un manque de structuration extrême. Il n’existe pas de vente de disque en raison de la piraterie. Il n’existe pas un véritable arbitre pour donner des chiffres exacts de l’impact de tel ou tel artiste. Sur le continent, les sorties d’album sont rares et les consommateurs de musiques africaines sont plus habitués aux singles.

Les artistes ne tirent leurs revenus essentiellement que de cachets de concerts, de contrat de publicité, de contrat de collaboration musicale. Ils tirent également une bonne partie de leurs ressources du retour de fonds provenant des plateformes digitales de distribution de musique. Tidal, Deezer, Apple Music et spotify sont autant de plateformes bien répandues en Europe, mais en Afrique, YouTube est la plateforme la plus utilisée et la plus connue.

Le monde entier ne peut principalement s’offrir de la musique africaine que très souvent sur Youtube. Ce qui transforme le site d’hébergement de vidéos en un véritable baromètre pour jauger la popularité de chaque artiste.

Dans cette compétition du plus regardé et du plus suivi parmi les artistes africains, le Congo n’a pas pu hisser à la première place ni Fally Ipupa ni Koffi Olomidé malgré leur renommée planétaire. Le Nigeria, qui fait partie des pays dont l’industrie musicale est mieux organisée en Afrique, n’a pu hisser l’une parmi ses nombreuses stars. La première place est occupée par nul autre que le très prolifique Diamond Platnumz de la Tanzanie.

Des chiffres qui parlent et renseignent

Le chanteur tanzanien, qui a démarré sa carrière musicale en 2009, a cumulé jusqu’ici plus de 1 milliard 500 millions de vues sur YouTube. En termes d’abonnés, il a dépassé la barre de 5,8 millions sur la plateforme. Le Tanzanien est le premier et seul africain à atteindre ce record et il est loin d’être inquiété.

Par ces chiffres qui crèvent l’écran, on remarque que la musique assez originale et rythmée de Diamond est bien appréciée et acceptée de tous ou presque.

Une stratégie qui paye

Le chanteur, danseur et compositeur tanzanien de bongo flava a réussi à exporter sa musique grâce aux nombreuses collaborations bien stratégiques qu’il a faites. Il aligne plus de collaborations que de réalisations solo. En 12 ans de carrière, le Tanzanien n’a réalisé que deux albums que sont Lala Salama, en 2012 et le deuxième, Un garçon de Tandale qui est sorti le 14 mars 2018, au Kenya.

En matière de collaboration, Platnumz a partagé le micro avec Ya Levis, Fally Ipupa, Innoss’B, Wasafi, Rayvanny, Mbosso, Lava Lava, Queen Darleen, Zuchu, King 98 et Koffi Olomidé.
Par ses collaborations multiples à l’international, l’artiste a diversifié son public en s’assurant toujours d’être adulé des fans de celui avec qui il a collaboré. Il ne cherche pas juste à être bien vu à l’étranger. Dans son pays, il est considéré comme l’artiste tanzanien qu a le plus vendu de sonneries via les compagnies de téléphonie mobile. Il dispose également d’une télévision et d’une radio Wasafi, autant d’éléments qui contribuent à la promotion de sa musique.

YouTube video