Dhental dans le grand bain

Officiant depuis longtemps dans l’underground du rap français, Dhental passe aujourd’hui de l’ombre à la lumière avec  » Enfants du Ghetto « . Une auto-production bien ficelée pour un groupe qui n’a pas encore révélé tout son potentiel.

Un petit son qui passe tranquille défile sur le trois titres du groupe Dhental.  » Enfants du Ghetto  » : l’école du sept huit en action (78 Yvelines, département de la région parisienne). Mantes-la-Jolie pour être exact. Abass, Mamt, NarB et Vicié au micro chantent, lucides et sans misérabilisme, l’univers d’une banlieue qui les a vu grandir. Entre fierté, force de vie et constat amer, les textes révèlent une belle dignité constructive. Comme son nom l’indique, le message de Dhental (qui signifie rassemblement en peul) est clair : le salut est dans l’unité et le travail.

Bien qu’un peu trop linéaire, la musique reste soignée et nous sommes loin des pauvres beats abrutissants des MC de kermesse. Mais nous ne saurions trop encourager l’homme aux platines, DJ Vibe, à faire montre de plus d’audace et à retrouver son scratch, celui-là même qui manque cruellement à l’ensemble de la production française. Sortir des sentiers tristement battus d’un hip hop délesté de l’une de ses disciplines fondamentales pour enrichir les productions de touches salutaires et inspirées.

Débuts corrects

Dans la nébuleuse du rap français, on trouve du bon et du moins bon. Plus de moins bon, il faut le reconnaître, groupes à la petite semaine aux textes vaguement vindicatifs et au flow incertain. Dhental ne sombre heureusement pas dans ces travers, même si on sent qu’il n’a pas encore exploité tout son potentiel.

Trois titres, vous me direz, ce n’est peut être pas beaucoup. Pas beaucoup, mais juste assez pour attendre et espérer la maturité d’une vibe qui pourrait bientôt valoir à Dhental de gentilles lettres de noblesse. Très à l’aise sur scène, le groupe a fait fin octobre à Paris la première partie de La Brigade. Convainquant en live, il ne lui reste qu’à séduire dans les bacs. L’album est prévu pour début 2002.

Dhental  » Enfants de ghetto  » Sixième Sens Production 2001.