Deux soldats tués au Burkina


Lecture 1 min.
Les forces armées du Burkina
Les forces armées du Burkina

Deux soldats burkinabè ont péri dans l’explosion d’une mine dans la province du Loroum dans le Nord du pays.

Nouveau drame au Burkina Faso où deux militaires ont perdu la vie dans l’explosion d’une mine, survenue vendredi 21 janvier 2022, dans la province du Loroum dans, le Nord du Burkina Faso. L’accident est survenu sur l’axe Ouahigouya-Titao, selon la presse burkinabé.

Les deux soldats qui ont péri dans l’accident étaient chargés de sécuriser un convoi de commerçants qui avaient en charge le ravitaillement de la ville de Titao. Le véhicule dans lequel ils se trouvaient a sauté sur une mine, entraînant un accident mortel.

Cet incident rappelle celle du jeudi 23 décembre, alors qu’un un convoi de commerçants, escorté par des combattants volontaires, est tombé dans une embuscade sur l’axe Ouahigouya-Titao, dans le Nord du Burkina Faso. Au moins douze volontaire avaient péri dans cet assaut meurtrier.

Le samedi 1er janvier dernier, une attaque contre leurs positions de l’armée, dans la localité de Gomboro, dans la province du Sourou, au Nord-Ouest du pays, a fait onze blessés dans les rangs des forces de défense du Burkina Faso, tandis que 29 terroristes présumés ont été neutralisés.

A lire : Burkina : 29 terroristes neutralisés et 11 soldats blessés

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter