Deux éléments russes de Wagner tués et quatre autres blessés en Centrafrique

Des éléments russes de Wagner
Paramilitaires russes de Wagner

Deux mercenaires russes de la société de sécurité privée Wagner ont été tués et quatre autres blessés dans une attaque rebelle au Nord-Ouest de Bangui, la capitale centrafricaine.

Ce lundi 30 mai 2022, sur sa page Facebook, la Coalition des patriotes pour le changement a indiqué que «deux mercenaires russes ont été tués et quatre autres blessés par nos forces militaires CPC Bossemptélé», localité située à 369 km au Nord-Ouest de la capitale de la Centrafrique, Bangui. Une information reprise en boucle par la presse congolaise.

Dans sa publication du jour, Corbeau News a écrit que «deux mercenaires russes de la société Wagner ont été tués, quatre autre blessés dans une embuscade des hommes armés identifiés par les populations locales comme des éléments rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC) dans le village Djouwè, situé sur une piste secondaire à 58 kilomètres de Gaga, dans l’Ombella-Mpoko».

«Une équipe de patrouille des mercenaires russes, à bord d’une vingtaine des motos, en provenance de Bossemptélé, à destination de la commune de Gaga, une zone minière, a été prise pour cible dans une embuscade des rebelles de la coalition des patriotes pour le changement», a poursuivi le média indépendant congolais, précisant qu’il y a eu de violents échanges des tirs qui ont duré près d’une heure, entre les Russes et les rebelles.

«Les mercenaires russes, qui ont pu repousser les rebelles, ont perdu deux de leurs hommes, et quatre autres grièvement blessés… Un rebelle de la CPC aurait été blessé également dans cet affrontement», a précisé le journal. Le nombre de décès de paramilitaires russes en Centrafrique s’accumule. En effet, le samedi 2 octobre dernier, trois éléments russes de Wagner ont perdu la vie lorsque leur convoi est tombé dans une embuscade tendue par des combattants du mouvement 3R (Retour, Réclamation et Réhabilitation), dans le village Bombo à l’Ouest de la Centrafrique.

Un peu plus tôt, le mercredi 1er septembre, un autre élément russe de Wagner est décédé suite à une attaque survenue à l’Ouest de la République centrafricaine, près de la frontière avec le Cameroun. Un conducteur de camion avait aussi été tué dans cette embuscade.

A lire : Un quatrième agent russe de Wagner tué, au Mali