Des portables à 100 dollars

Nicholas Negroponte, président du Media Laboratory du Massachusetts Institut of Technology (MIT) à Boston a
lancé le pari de fabriquer un ordinateur portable à 100 dollars pour le distribuer gratuitement à 500 millions d’élèves des pays en voie de développement dans un projet dont le lancement est imminent.

Le premier prototype sera présenté à Tunis, le 17 novembre prochain, lors du Sommet mondial sur la société de l’information, a indiqué le président du MIT pour qui le préalable pour que ce projet aboutisse est de convaincre chaque gouvernement des pays en développement de passer des commandes massives.

« Si le gouvernement d’un pays n’était pas décidé à distribuer ces machines, nous l’inciterons à le faire. La clé du succès est de former les enseignants avec le soutien du gouvernement », a déclaré Negroponte dans l’édition de mardi du quotidien français « Le Figaro« .

« C’est la chose la plus importante que j’aie jamais faite de ma vie. C’est un projet centré sur l’éducation, pas sur la technologie. Si nous pouvons améliorer l’éducation, en particulier dans les écoles primaires, les collèges et les lycées, notre monde ne s’en portera que mieux », a ajouté le président du Mit qui pilote le projet en collaboration avec l’ONG «One laptop per child» (un micro-ordinateur
portable par enfant).

Une machine à multiple facette

La production devrait débuter l’an prochain et concernera dans une première étape entre 5 et 15 millions de PC élaborés en Chine avec une partie de l’assemblage qui pourra être réalisée au Brésil pour une livraison, si tout se passe comme prévu, d’environ 150 millions
de portables dès 2007.

L’ordinateur, doté de capacités Wi-Fi (connexion sans fil), possède un écran couleur de petite taille qui peut pivoter pour transformer la machine en livre électronique.

L’appareil sera capable de fournir sa propre énergie au moyen d’une batterie rechargeable par manivelle et le cordon d’alimentation en électricité sert aussi de courroie de transport.

Nicholas Negroponte, informaticien américain surnommé le pape du numérique, est un professeur d’université et l’un des fondateurs et directeurs de programmes internationaux de recherche à Amsterdam et à Paris sur l’interface homme-ordinateur, domaine dans lequel il s’est spécialisé.