Des pays d’Afrique demandent l’ « interdiction universelle de l’excision »

Au cours d’une conférence à Dakar, au Sénégal, mardi, 27 pays africains ont appelé l’ONU à instaurer une « interdiction universelle des mutilations génitales féminines », rapporte TV5 Monde. Selon Rose Gkuba, représentante du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), l’excision concerne chaque année 3 millions de filles en Afrique. A l’heure actuelle, seuls 19 pays pays sur 53 ont adopté une loi d’interdiction de l’excision.