Maquillage : des couleurs pour la fête


Lecture 6 min.
Maquillage
Maquillage

Vous voilà à la veille des fêtes et évidemment comme chaque année vous ne savez plus à quel saint vous vouer. La liste de ce que vous devriez faire s’étire comme un jour sans fin et vous la regardez impuissante sans prendre aucune initiative. Alors puisque vous vous sentez submergée vous restez prostrée au fond de votre canapé en vous apitoyant sur votre petite personne.

Vous ne croyez pas sérieusement en cette stratégie ? Ne croyez-vous pas qu’il est plus que temps que les choses changent ? Pour ce faire, il vous faut vous résoudre à sortir rapidement de ce bain d’inertie qui vous paralyse en sautant en voiture en direction du premier centre commercial pour acheter le pack complet de décorations de Noël pour la maison : sapin, boules, guirlandes étoiles. Car même si vous feignez ne pas la voir, la féérie de Noël est belle et bien partout autour de vous, dans les vitrines, la publicité, les programmations radiophoniques et à la une des magazines.

Depuis plusieurs semaines d’ailleurs, votre cher et tendre se pose silencieusement la même question : « Qu’est ce qu’elle attend pour faire autant à la maison ? » Sans vouloir être trop accusatrice je pense pouvoir dire qu’une des réponses serait que vous n’attendez plus que votre trop charmante belle mère (Elles le sont toutes !) vous dise de façon acide lors d’une conversation téléphonique : « Ma chérie, en passant devant la mairie j’ai pu admirer le magnifique sapin devant le porche » et qu’elle ajoute perfide : « Mais je comprends, tu manques cruellement de temps entre le travail, la maison et les enfants…! » Je ne peux pas imaginer une seconde que vous lui tendiez volontairement une aussi belle perche !

Heureuse que ce dernier argument ait su vous faire réagir, je commençais à manquer d’imagination ! Maintenant que vous y êtes, je vous avoue que je suis fière de vous et je que je suis époustouflée par votre facilité à vous fondre dans la mouvance festive. Il y en a tellement partout que vous devez enrouler le trop plein de guirlandes autour de votre cou. Vous êtes lente au démarrage, mais une fois votre pied à l’étrier vous dépassez la mesure. Comme ces vieilles dames qui pour se maquiller en font trop si bien que les mauvaises langues se gaussent en ironisant sur le fait qu’elles ne ressemblent pas seulement à des voitures volée maquillées mais bien plutôt de véritables camions. Et comme l’image est plaisante, disons qu’avec les réveillons, beaucoup de camions et autres tracteurs vont parader sans ménagement pour nos yeux.

Une manière élégante de vous supplier de ne pas succomber au ridicule, car s’il ne vous tue pas ; nous avons en face bien du mal à nous en remettre ! Comprenez que le recours aux techniques de maquillage a pour objectif de vous mettre en valeur les atours de votre visage, tout en atténuant ce qui est un peu moins flatteur. En étant pragmatique, on peut dire que ces techniques sont à votre service et non l’inverse. Et pour vous taquiner, j’ironiserais en soulignant que les marques de maquillage ont toutes sur leur comptoir des meubles qui présentent leurs nuanciers, elles n’ont nul besoin que vous vous substituez à l’un d’entre eux ! Cette mise au point étant établie, voici en quelques lignes les tables de ma loi pour réussir à vous mettre en valeur en faisant preuve de bon goût !

Premier commandement, pour être sûre de ne pas vous rater, vous devrez soigner ce que les techniciens appellent le travail du teint, et cette étape débute au moment où vous achetez votre produit. N’attendez pas la dernière minute car vous vous mettez dans la position d’avoir à vous contenter d’à peu près. Noël est le 25 décembre et la saint sylvestre le 31 chaque année ! Allez-y avec une amie c’est plus marrant et votre amie sera plus lucide que la vendeuse qui veut vous vendre coûte que coûte et que vous qui voulez acheter à tout prix. La nature faisant rarement bien les choses on observe qu’en général la carnation est loin d’être uniforme, mais qu’il y a des zones plus foncées, au front, aux tempes, autour des yeux et de la bouche et même parfois dans le creux des joues. Personne n’est dupe, nous savons bien que les teints lumineux et unifiés du papier glacé des magazines résultent tous du recours à quelques artifices avec ce produit magique qu’est le fond de teint. Peu importe sa texture seule l’adéquation de sa teinte à votre carnation et son effet velouté importent.

Quand vient le moment de choisir une recommandation s’impose : « La couleur du fond de teint doit se fondre dans la couleur dominante de votre peau pour faire chanter à l’unisson toutes ses nuances. Votre fond de teint ne doit être ni plus clair ni plus foncé et c’est d’autant plus une exigence que l’on applique aux peaux foncées. Les tonalités trop claires donnent un teint blafard et les trop foncées « plombent » le teint. Ne testez jamais le produit sur le dos de votre main et encore moins au creux de votre poignet. Puisque vous porterez le produit sur votre visage, n’ayez aucune réticence à testez-le sur votre visage ; sur le plein de la joue entre la pommette et la mâchoire inférieure. Avant de prendre une décision ferme, comparez librement plusieurs teintes en vis-à-vis sur le visage pour décrocher la perle rare et contrôlez toujours la justesse de celle-ci à la lumière du jour avec un miroir clair pour éviter toute incidence de la lumière artificielle ou du miroir sur l’impression visuelle. Veillez à ce que le produit ait un fini naturel et dans le cas des peaux brunes, qu’il soit tout à la fois suffisamment couvrant pour estomper taches et dyschromies et qu’il se dépose sur votre minois comme un voile léger.

Deuxième commandement, la poudre ne doit absolument pas trahir la justesse du fond de teint que vous aurez choisi avec tant de soin. Elle ne devra être ni plus jaune ni plus rouge. Pour faire simple optez pour une poudre neutre translucide qui va refléter la juste tonalité du fond de teint.

Troisième commandement, excès en tout nuit et cela vaut aussi pour les fards à paupières. Une ou deux couleurs bien choisies suffiront à donner de l’éclat à votre regard. Inutile de jouer les sapins de Noël étincelant de mille couleurs. La simplicité est le meilleur garant de raffinement. Appliquez une teinte sombre à l’extérieur de la paupière supérieure et ramenez-la subtilement vers l’intérieur pour obtenir un dégradé avantageux. La touche de sophistication viendra du soupçon de crayon sombre qui va souligner en douceur votre paupière inférieure sans jamais encercler le regard. Vous n’oublierez pas de parer vos cils d’une ou deux couches généreuses de mascara noir de préférence pour donner un côté dramatique à votre regard et apportant de al profondeur. Mais évitez les amas disgracieux de matière en bout de cils qui sont toujours du plus mauvais effet.

Quatrième commandement, évitez de vous infliger des coups de poing avec les blushs ! La bonne méthode consiste à déposer délicatement votre pinceau avec peu de matière (il sera toujours temps d’en rajouter) ; près de l’oreille avant de la ramener vers l’avant en une courbe douce qui suit la pommette pour venir mourir délicatement sur la joue.

Cinquième commandement, réussissez la touche de maître qu’est le maquillage de vos lèvres ! Vous dessinerez leur contour au crayon foncé brun ou bordeaux et pour renforcer leur caractère. Vous estomperez cette ligne sombre pour réaliser un dégradé subtil vers l’intérieur des lèvres. Cette étape cruciale achevée, vous remplirez l’intérieur de la bouche de brillant ou de rouge lumineux avant d’en ponctuer le cœur d’une touche de brillant nacré, irisé ou givré. Voilà le tour est joué, vous avez tout pour briller comme l’étoile du berger. Il ne vous reste plus alors qu’à apprêtez votre beau sapin pour que vos enfants et votre cher et tendre s’en émerveillent. Et s’il prenait l’envie à votre charmante belle-mère de venir espionner votre salon dans le calme de la douce nuit, elle ne pourrait que s’extasier devant cet objet étincelant. Alors, reconnaissez que si je ne suis pas tout à fait la mère Noël, je suis à coup sûr votre bonne fée.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter