Des copies neuves pour le Maghreb

Une nouvelle aide du Centre national de la cinématographie (CNC), à destination des distributeurs de films français au Maghreb, a été annoncée au 56ème Festival de Cannes. Elle met à disposition des copies neuves et gratuites aux distributeurs locaux.

Voici déjà une semaine, un nouveau soutien pour les films d’Afrique sub-saharienne était annoncé à Cannes. Mais le Maghreb n’a pas été oublié pour autant. En effet, une nouvelle annonce est venue du CNC (Centre National de la Cinématographie), cette fois-ci à destination des distributeurs de films français en Algérie, au Maroc, et en Tunisie.

Mise en place à titre expérimental pour un an, cette aide consiste en une mise à disposition de copies neuves et gratuites de films français pour les distributeurs locaux, et ce, en même temps que la sortie du film en France. Ainsi, les pays du Maghreb, qui, via l’ensemble des médias français, sont exposés aux campagnes de publicité pour la sortie des films français, n’auront pas à attendre plusieurs semaines avant de les accueillir dans leurs salles. Chaque film devra être exploité au minimum dans trois salles au Maroc, deux en Algérie, et deux en Tunisie, et le distributeur devra être une société implantée dans l’un de ces trois pays.

Décision expérimentale

La distribution de copies gratuites existe depuis plus de 12 ans dans le cadre du CNC, mais elle est surtout utilisée par les pays de l’Est (pour moitié), et ne concerne pas des copies neuves. Pour Xavier Merlin, directeur des affaires européennes et internationales au CNC,  » hier, on ne pouvait pas garantir aux distributeurs du Maghreb de sortir les films français dans leurs pays en même temps qu’en France, ni qu’ils puissent avoir les films qu’ils voulaient, ni enfin que la copie soit neuve. Aujourd’hui, tout cela est possible « .

Même s’il s’agit d’une décision expérimentale, le CNC a tablé large pour pouvoir répondre à toutes les demandes. Pendant le Festival de Cannes, un important distributeur tunisien a déjà demandé de pouvoir bénéficier de cette nouvelle procédure pour la distribution au Maghreb de La petite Lili, le film de Claude Miller, présenté en compétition officielle cannoise le jeudi 22 mai dernier.

Films grand public

A priori, ce soutien concernera surtout des films français grand public, qui bénéficient d’une importante campagne de promotion.  » Pour les distributeurs du Maghreb, la démarche sera nouvelle « , souligne Xavier Merlin.  » Il leur faudra choisir et demander les films avant leur sortie, donc avant de les avoir vus et de savoir s’ils auront du succès auprès du public ! Mais ce qui est important pour nous, c’est de mettre à disposition un nouvel outil…  » C’est aussi une réponse du berger à la bergère ; c’est-à-dire des Français aux Américains qui pratiquent cette politique en Afrique avec leurs blockbusters…