Découverte de deux nouveaux gisements de pétrole en Libye

La compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé, dans son bulletin hebdomadaire de cette semaine, la découverte de deux nouveaux gisements pétroliers, le premier par la société Zeituna opérant au nom de la NOC et les sociétés américaine occidental et australienne OMV sur le Bloc 74 situé au sud-ouest du Bassin de Syrte (centre de Libye).

Selon les première statistiques, le pétrole découvert dans ce nouveau puits, qui se trouve à 42 km au nord du puit de Zella, est de qualité supérieure, à une profondeur de 5.032 pieds. Les expériences réussies d’exploitation ont révélé une capacité de production de 50.000 barils de pétrole brut par jour.

La deuxième découverte a été faite, selon la même source, par la société allemande RWI-DBA (Afrique du Nord et Moyen-Orient filière de Libye) sur le Bloc 193 dans le Bassin de Syrte. Les analyses de surfaces effectuées sur ce puits ont révélé des profondeurs entre 4.214 et 4.244 pieds pour une production de 41.000 barils de pétrole par jour.

La (NOC) a, rappelle-t-on, lancé en août dernier un troisième round d’appel d’offres international de prospection, de partage et de production de pétrole en Libye dont les résultats seront proclamés le 20 décembre prochain, tandis que la signature des contrats de prospection et de partage de production pétrolière est prévue au cours de la seconde quinzaine de janvier 2007.

Le premier round de l’appel d’offres relatif à six périmètres au large des côtes et neuf terrestres, qui s’est déroulé le 30 janvier 2005, avait été remporté par un consortium composé de deux compagnies, l’américaine Occidental Petrolium Corporation et l’émiratie Al-Liwa.

Le deuxième appel d’offre portant sur 44 périmètres off-shore et on- shore a été remporté en octobre 2005 par 17 sociétés pétrolières internationales du Japon, d’Indonésie, de Chine, des Etats-Unis, de France, de Norvège, d’Inde, de Russie, de Grande-Bretagne, de Turquie et d’Italie.

Depuis la levée de l’embargo qui lui était imposé jusqu’en 1999, la Libye aspire à la revitalisation du secteur de l’énergie dans le cadre d’un plan stratégique de libéralisation de son économie et la promotion du processus de développement.

Les experts prévoient que la Libye, qui produit actuellement environ 1,4 million de barils de pétrole par jour, réalisera une augmentation substantielle de sa production d’un million de barils par jour à l’horizon 2010.