De retour du pays du djihad : Le destin des femmes qui vivaient avec Boko Haram

À la fin de 2018, Azadeh Moaveni, analyste principale de Crisis Group pour les questions de genre, s’est rendue dans le nord-est du Nigeria, où le combat de l’armée nigériane contre Boko Haram a mené des dizaines de milliers de femmes précédemment associées au groupe à retourner dans des villes contrôlées par le gouvernement.

Azadeh a constaté que même si les préjugés à l’égard des femmes ont diminué, beaucoup restent ostracisés et exposés à des abus sexuels et à des difficultés économiques. Cet environnement hostile pousse un nombre important de personnes à retourner dans l’insurrection.

Ce documentaire rassemble les témoignages de ces femmes et jette un nouvel éclairage sur les réalités auxquelles elles sont confrontées dans leur difficile retour dans la société. Ce travail sur le terrain faisait partie d’une recherche plus vaste documentée dans le dernier rapport de Crisis Group, Retour du pays du jihad: le destin des femmes associées à Boko Haram.

.