De la vapeur d’eau découverte sur l’astéroïde Cérès

Des minéraux hydratés, faisant suspecter la présence d’eau, avaient déjà été découverts sur Cérès. Une nouvelle étude publiée dans la revue Nature, rapporte cette fois la présence de vapeur d’eau dans son atmosphère.

L’astéroïde Cérès qui orbite dans la ceinture principale d’astéroïdes située entre Mars et Jupiter, aurait pu être une planète. Si Jupiter ne s’était pas formée, si du même coup elle n’avait pas empêché nombre d’objets de cette ceinture de continuer à grossir en acquérant de la matière, Cérès serait peut-être devenu une planète.

Aujourd’hui, les astronomes considèrent que Cérès est une planète naine, au même titre que Pluton, Hauméa, Makémaké et Éris. C’est même la plus petite planète naine connue du Système solaire ainsi que le plus gros astéroïde de la ceinture d’astéroïdes. Il a été rapporté la présence de vapeur d’eau dans l’atmosphère de Cérès. Elle a été identifiée grâce aux observations du télescope Herschel analysées par Michael Küppers de l’Agence spatiale européenne. Le taux de production d’eau indique que sa source peut soit provenir d’une couche de glace près de la surface ou de geysers ou de volcans de glace.

Les astronomes estiment plus probable l’existence d’un manteau glacée sur Cérès. Sauf qu’il n’est pas question de trouver de l’eau à l’état liquide, propice à la recherche de traces de vie.