Dakhla au rythme du sport et de la culture

Bjorn Dunkerbeck et Anders Bringdal, deux grands champions du monde de la glisse s’affronteront au festival Mer et désert, sur une très longue distance. Youssou N’Dour va y lancer son nouvel album et un grand hommage sera rendu à Abdelhadi Belkhayat, star de la chanson marocaine. Du 26 février au 1er mars, la station balnéaire marocaine va vibrer au rythme du sport et de la musique.

Et de quatre pour le festival Mer et désert de la ville Dakhla. Après les trois premières éditions, qui ont permis à cette cité balnéaire du Sahara d’établir sa notoriété comme place forte mondiale de la glisse et l’exhibition culturelle, la quatrième édition de Mer et désert se tient, cette année, du 26 février au 1er mars, dans la même logique, selon le mot d’El Mami Boussif, président du festival et président de la région Oued Eddahab Lagouira. Champions mondiaux de la glisse et stars internationales de la chanson viendront côtoyer les jeunes talents marocains.

Deux grands champions du monde du windsurf, l’espagnol d’origine danoise Bjorn Dunkerbeck douze fois champions du monde entre 1988 et 1999, et le suédois Anders Bringdal ont en effet confirmé leur participation. Ils s’affronteront dans la course la plus longue du monde, 85 km du nord au sud, sur la baie de Dakhla.

Un riche plateau d’artistes

Côté culturel, le même air de défi souffle sur le festival. C’est en effet l’occasion choisie par Youssou N’ Dour, le célèbre chanteur sénégalais, pour annoncer la sortie mondiale de son nouvel album. C’est aussi l’occasion de rendre hommage à Abdelhadi Belkhayat, star nationale de la chanson marocaine. Cela se passera samedi place Hassan II de Dakhla, et constituera, selon El Mami Boussif, le point d’orgue des festivités musicales. Comme ces deux géants de la chanson, de nombreux artistes marocains et internationaux sont programmés : Selmou et Group Doueh, Ojos de Brujo, Tony Allen, Aziz Sahmaoui, etc.

Au delà du sport et de la culture, le festival confirmera son appui à la promotion du développement durable et à la jeunesse locale. D’une part, l’expérience « Femmes d’ici et d’ailleurs », un espace de partage et d’échange entre les femmes de la région, les championnes de glisse et les représentantes de la presse sera ainsi renouvelé. D’autre part, les jeunes de la région de Dakhla auront à disposition de nombreux ateliers sportifs et artistiques, pour éveiller leurs vocations.

En quatre années d’existence, le festival de Dakhla, outre le sport et la culture a participé au développement économique de Dakhla. De nombreux hôtels de grand standing ont ainsi été construits, pourvoyant emplois.

Lire aussi : Dakhla : entre mer et désert, des concerts de haute facture

Le site du Festival de Dakhla