Cybercriminalité : 17 jeunes nigérians tombent à Dakar

Dix-sept jeunes nigérians, qui avaient installé leur quartier général dans la périphérie de Dakar, au Sénégal, viennent d’être coffrés par la Gendarmerie, pour cybercriminalité portant sur extorsion de fonds via les réseaux sociaux.

En rapport avec les éléments d’ESI (Etablissement de Service Informatique) et le cyno groupe, la Gendarmerie de la brigade de la zone franche industrielle a mis dans le sac une bande de dix-sept cybercriminels. Comme c’est très récurrent actuellement, les mis en cause utilisaient les réseaux sociaux pour dépouiller leurs cibles. Sur place, les hommes de tenue ont trouvé du matériel de dernière génération, en plus du chanvre indien.

De leur quartier général qui se trouve à Mbao, à la sortie de la capitale sénégalaise, les délinquants d’un nouveau type utilisaient l’internet et des logiciels très appropriés pour arriver à leurs fins. Malheureusement pour eux, la Plateforme numérique pour la lutte contre la cybercriminalité de la Gendarmerie a mis à contribution ses différents éléments qui ont pondu un rapport technique les épinglant tous.

Et les hommes en bleu, aidés par leurs collègues de Keur Mbaye Fall, un autre quartier d’à côté, n’ont pas eu du mal à coffrer les malfrats. Pour arriver à leurs fins, les malfaiteurs utilisaient des logiciels et internet pour faire des extorsions de fonds, de la sexe-tape, ou confectionner de fausses cartes d’identité. Lors de leur perquisition, les gendarmes ont saisi un important matériel informatique, des téléphones portables, du chanvre indien entre autres. Les dix-sept bandits ont été déférés au parquet.