Crash en Egypte : Poutine confirme l’attentat et promet de punir les coupables

Le Président russe Vladimir Poutine a confirmé l’attentat suite au crash de l’airbus russe en Egypte et promis de punir les coupables.

Après plusieurs tergiversations, suite au crash de l’airbus russe dans le Sinaï, en Egypte, qui a fait 224 morts, l’attentat est désormais confirmé par Moscou. Le Président russe Vladimir Poutine a promis, ce mardi 17 novembre 2015, de « trouver et punir où qu’ils se cachent les responsables de l’attentat qui a provoqué le crash du vol A321 au dessus du Sinaï. L’aviation russe va intensifier ses frappes en Syrie après l’attentat contre un avion russe qui a fait 224 morts, le 31 octobre ».

« L’action militaire de notre aviation en Syrie doit être non seulement poursuivie, mais aussi intensifiée pour que les criminels se rendent compte que le châtiment est inévitable », a déclaré le Président russe. « Nous ne sécherons pas nos larmes. Cela nous marquera à jamais. Mais cela ne nous empêchera pas de trouver et punir les criminels », a prévenu Vladimir Poutine, lors d’une réunion au Kremlin. « Nous devons le faire sans tarder, trouver leur identité. Nous les trouverons en n’importe quel point de la planète et nous les punirons », a-t-il ajouté en compagnie de hauts responsables militaires et des services secrets, ainsi que le chef de la diplomatie Sergueï Lavrov.

Alors que Londres et Washington avaient dès le départ évoqué la thèse de l’attentat, ni Moscou ni le Caire ont voulu admettre que le crash de l’avion russe a été provoqué par une attaque terroriste. D’autant que l’organisation armée Daech a revendiqué l’attaque meurtrière, soulignant qu’elle prouverait qu’elle en est bien à l’origine.

En attaquant cet Airbus russe, tout porte à croire que Daech a aussi déclaré la guerre à la Russie, tout comme à la France après avoir mené les sanglants attentats de Paris qui ont fait pas moins de 132 morts au cœur de la capitale française. Daech va sans aucun doute bouleverser toute la géo-stratégie internationale dans les jours à venir, où les décisions militaires à son encontre seront décisives et pourraient changer la donne…