Crash en Egypte : l’EI « propablement responsable », selon Londres

D’après le ministre britannique des Affaires étrangères, Philip Hammond, il y a une « probabilité importante » que l’organisation de l’Etat islamique soit responsable du crash de l’avion russe qui a fait 224 morts, samedi, dans le Sinaï.

On en sait un peu plus sur le crash de l’avion russe dans la péninsule du Sinaï. Il y a une « probabilité importante » que l’organisation de l’Etat islamique soit responsable de la catastrophe aérienne qui a fait 224 morts, samedi, dans le Sinaï, a estimé, ce jeudi 5 novembre 2015, le ministre britannique des Affaires étrangères, Philip Hammond, qui s’exprimait sur l’antenne de Sky TV. Selon lui, « l’EIIL-Sinaï a revendiqué la responsabilité du crash de l’avion russe. Ils l’ont fait juste après la catastrophe. Nous avons examiné l’ensemble des informations, dont cette revendication, mais aussi beaucoup d’autres, et avons conclu que c’est hautement probable ».

Pourtant, jusqu’à présent, la Russie et l’Egypte étaient sceptiques face à la revendication du crash par l’organisation de l’Etat islamique. Le Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi avait même affirmé à la BBC que l’EI menait une propagande pour déstabiliser l’Egypte et nuire à son image. Moscou avait, pour sa part, affirmé que la piste terroriste ne pouvait pas être exclue sans pour autant explicitement désigner la responsabilité de l’EI.

De son côté, l’EI ne l’entend pas de cette oreille et a assuré qu’il prouverait qu’il est bien à l’origine du crash, qui n’a laissé aucun survivant. Il s’agit de la catastrophe aérienne la plus meurtrière que la Russie n’ait jamais connue.

Face à la situation, Londres a indiqué, mercredi soir, suspendre les vols entre la station balnéaire de Charm el-Cheikh et le Royaume-Uni.