Crash du Boeing 737, Ethiopian Airlines réfute les allégations du New York Times

La compagnie africaine Ethiopian Airlines réfute les déclarations du New York Times qui a publié un article déclarant que « Ethiopian Airlines avait un simulateur Max 8, mais le pilote du vol maudit n’avait pas reçu de formation ».

Ethiopian Airlines précise qu’elle est l’une des compagnies aériennes les plus sûres et les plus fiables au monde, et elle confirme que les pilotes d’Ethiopian Airlines ont suivi la formation recommandée de Boeing, approuvée par la FAA, sur les différences entre l’avion B-737 NG et le B-737 MAX avant l’intégration progressive du B-737-8 MAX à la flotte d’Ethiopian Airlines et avant le début des vols du B-737-8 MAX.

Les pilotes ont également été informés et correctement briefés sur la consigne de navigabilité d’urgence émise par la FAA à la suite de l’accident de Lion Air. Le contenu de la consigne de navigabilité a également été bien intégré dans tous les manuels de formation des pilotes, procédures opérationnelles et manuels de travail.Le simulateur de vol complet B-737 MAX n’est pas conçu pour simuler les problèmes du système MCAS.

Ethiopian Airlines exhorte toutes les parties concernées à s’abstenir de faire de telles déclarations mal informées, incorrectes, irresponsables et trompeuses pendant la période de l’enquête sur l’accident. Les réglementations internationales exigent que toutes les parties prenantes attendent patiemment le résultat de l’enquête.

Lire aussi : Crash du vol Ethiopian Airlines : les Boeings 737 Max 8 cloués au sol dans plusieurs pays