Covid-19 : le gouvernement béninois écoute les plaintes des populations et corse les mesures de prévention

Alors que les décisions du gouvernement béninois en vue de la prévention du Covid-19 font l’objet de nombreuses critiques au sein de la population, le comité gouvernemental de suivi de la pandémie s’est réuni ce jour pour prendre de nouvelles mesures plus restrictives.

C’est le président Patrice Talon en personne qui a conduit les travaux de la réunion du comité gouvernemental de suivi de la pandémie du Coronavirus (Covid-19) tenue ce lundi. Cette réunion a accouché de nouvelles mesures venues renforcer celles déjà prises au cours du conseil extraordinaire des ministres du mardi dernier. Si les écoles et universités ne sont toujours pas fermées, contrairement aux vœux de la majorité des Béninois, les congés de Pâques initialement prévus pour aller du 10 au 22 avril 2020, ont été rapprochés. Ils doivent désormais courir du 30 mars au 13 avril. Ce faisant, le gouvernement permettra aux élèves et étudiants béninois de rester à la maison sans procéder à la fermeture des écoles et universités, le temps de mieux suivre l’évolution de la pandémie.

Lire aussi Coronavirus au Bénin : les étudiants prennent leur destin en main et ferme le campus de l’Université d’Abomey-Calavi

Par ailleurs, pour compter de la même date du 30 mars, à 00 heure, un cordon sanitaire sera établi autour des huit communes les plus exposées au Covid-19, c’est-à-dire Cotonou, Abomey-Calavi, Allada, Ouidah, Sèmè-Podji, Porto-Novo, Akpro-Missérété et Adjarra. Ces communes seront isolées du reste du pays, et la mobilité des personnes sera réduite strictement à l’essentiel, à l’intérieur desdites communes. Dans ce même sens, la mesure la plus forte est la suspension du transport en commun de personnes dans les communes concernées. Seules les marchandises pourront être transportées sans restriction.

Enfin, les populations sont invitées à réduire leurs déplacements sur toute l’étendue du territoire national au strict minimum et d’éviter les regroupements dans des endroits comme les plages, les places de fêtes, etc. Les forces de défense et de sécurité seront mises à contributions pour le respect de ces dispositions, indique le communiqué issu de la réunion.