Covid-19 en RDC : grève des agents de la riposte

Alors que la République démocratique du Congo à un taux de létalité de 2,4% et 43% des guéris, pour un cumul des cas de 7 411 dont un total de 182 décès et 3 184 personnes guéries, selon le bulletin épidémiologique du Comité Multisectoriel de la riposte à la pandémie, publié ce 5 juin, les agents de l’équipe de riposte contre le Coronavirus, eux, entrent en grève, ce 6 juin, pour exiger le paiement de leur salaire.

Impayés depuis trois mois, ces agents ont saisi la Primature, le week-end dernier. Non satisfaits de la réponse du représentant du Premier ministre Ilunga Ilunkamba, qui a reçu leur mémorandum, pour faire entendre leurs voix, dans la matinée de ce lundi 6 juillet, ils ont manifestaient devant le quartier général de la riposte à l’Institut National de prévention et d’éducation pour la santé à Kinshasa, la capitale de ce pays. « Il nous a demandé de retourner au travail. Nous n’avons pas été satisfaits puisque nous ne pouvons pas rentrer au travail aussi longtemps que nous n’avons pas reçu l’assurance que nous aurons nos trois mois de salaire », a déclaré un des manifestants à nos confrères d’Actualité.cd

Contacté par  Top Congo Fm de Kinshasa, le ministre de la Santé, Eteni Longondo, charge l’équipe de la riposte : « Ça fait deux mois que j’avais commencé à demander au Secrétariat technique de transmettre les noms des agents de la riposte. Le secrétariat technique a demandé aux médecins directeurs des hôpitaux de transmettre les noms des agents. Les noms ont été transmis, mais il semblerait qu’on aurait gonflé les listes des agents de la riposte ».

Pour rappel, le 19 juin dernier, le Docteur Jean-Jacques Muyembe, coordonnateur de la riposte, a affirmé que l’équipe de la riposte est impayée depuis 2 mois, ajoutant que le Premier ministre l’a rassuré que la situation sera réglée : « J’en profite d’ailleurs pour rassurer mes équipes que malgré les difficultés, la situation est actuellement mieux qu’au début », avait-t-il déclaré.