Covid-19 en Belgique : le confinement à Bruxelles vécu par un étudiant de la RDC

Narcisse Mideso

La Belgique est parmi les pays du continent européen qui font face au Coronavirus. Selon le bilan publié le 5 avril dans le bulletin épidémiologique de sciensano, ce pays a déjà enregistré 19 691 cas confirmés du Coronavirus dont 1 447 décès. Face à la propagation de cette maladie, le gouvernement belge a prolongé les mesures de confinement jusqu’au 3 mai. Occasion saisie par Afrik.com de recueillir le témoignage de Narcisse Mideso, ressortissant de la République Démocratique du Congo, étudiant à l’Université Saint-Louis de Bruxelles, la capitale belge.

Entretien

Afrik.com : Comment vivez-vous cette période de confinement ?

Narcisse Mideso : Depuis la prise des mesures de confinement, à Bruxelles, chacun reste chez soi. On ne sort pas, on essaie de faire juste les courses pour s’approvisionner. Les habitants respectent les mesures de confinement. On note une prise de conscience du danger que représente cette maladie. Seuls les alimentations et les supermarchés restent ouverts pendant cette période de confinement.

Le gouvernement belge a-t-il pris des mesures pour la poursuite des activités académiques pendant cette période de confinement ?

Il y a fermeture physique des universités, mais les activités académiques ne sont pas perturbées. Désormais, tous les cours sont en ligne. Les activités académiques se font par Télétravail, il y a des plateformes comme « Plateforme teams », qui permettent aux étudiants d’être en interaction avec leurs enseignements. En l’absence de cours pendant cette période de confinement, je m’occupe en faisant de la lecture, en regardant des films et en faisant du sport, tout en respectant les consignes de distanciation.

Sentez-vous un élan de solidarité au sein de la communauté congolaise vivant à Bruxelles, notamment durant ces moments difficiles ?

En Belgique, il y a plusieurs étudiants et chercheurs congolais originaires de la région du Kivu. Nous avons un forum sur les réseaux sociaux, qui nous permet d’être en interaction pendant cette période de confinement. Nous nous partageons des informations axées sur les mesures de protection contre le Coivd-19 et l’évolution de la pandémie en Afrique.

Quels conseils donneriez-vous à tous les Africains s’agissant du Coronavirus ?

Je les exhorterai à l’unité et à la prise de conscience du danger que représente cette maladie. Ils sont les premiers acteurs dans la lutte contre cette maladie sur le continent. Qu’ils s’engagent résolument dans la lutte en appliquant les gestes barrières en vue de contenir la propagation du virus dans nos contrées.