Covid-19 en Algérie : stabilisation de la propagation du virus à Blida

Alors que les morts continuent d’être enterrés en Algérie, à Blida, le nombre de décès a fortement baissé. Il a fallu 20 jours de confinement total pour en arriver à ce résultat, même si le poids psychologique de cette situation est très lourd à porter pour les habitants.

Plusieurs images ont circulé sur les réseaux sociaux mardi soir, révélant l’accalmie qui règne désormais à l’hôpital Brahim Tirichine de Blida. Depuis le début de la pandémie, la cour de l’hôpital était bondée de monde et les sirènes des ambulances retentissaient en permanence. Désormais, c’est un service des urgences moins débordé et une cour pratiquement vide que l’on peut voir sur les images. Selon le chef de permanence, « c’est du jamais vu depuis un mois ! ». Il espère surtout que cette situation d’accalmie perdure.

L’heure de la victoire sur le Covid-19 à Blida approche

ولاية البليدة ستنتصر على الوباء إنشاء الله، إبقوا في بيوتكم،لا تخرجوا بدون سبب ضروري.الله المستعان

Publiée par Adel Boudahdir sur Mardi 14 avril 2020

La tendance a été confirmée quelques heures avant la diffusion des images par les médecins du service de réanimation de CHU Frantz Fanon : « Il y a de moins en moins de cas graves nécessitant une réanimation. Et aussi, il y a beaucoup de cas de guérison ». Pourtant, il y a une quinzaine de jours, le nombre de morts quotidien était de 17. Aujourd’hui, il est descendu sous la barre des 5 décès.

Le médecin réanimateur au CHU Frantz Fanon, Adel Boudahdir, affirme sur son compte Facebook que « la Wilaya de Blida triomphera contre l’épidémie inchallah », tout en exhortant tout de même les habitants de Blida à rester chez eux. La fin de l’épidémie du Coronavirus dans la ville algérienne serait-elle proche ? Plusieurs professionnels se montrent plutôt optimistes, présentant le confinement comme la meilleure arme actuellement contre le virus et déclare à El Watan que « tant qu’on respecte les règles de confinement et d’hygiène, on peut espérer une remarquable amélioration de la situation dans les jours à venir ».

Hausse du nombre de cas et de décès dans les autres villes algériennes

De nombreuses communes épargnées dès les débuts de la pandémie semblent connaître une résurgence. Le nombre de cas a subitement augmenté de même que le nombre de décès. Les régions les plus touchées sont surtout situées à l’ouest de Blida à l’instar de Mouzaïa et ses périphéries. Des régions de l’est sont aussi durement touchées. Au total, si l’Algérie n’a déclaré que 2160 cas de Covid-19, il y a eu 336 décès.

Plusieurs campagnes de sensibilisation menées par le président de l’APC de Bougara permettent de rappeler aux jeunes l’importance de rester confinés chez eux pour limiter la propagation du Covid-19. Des vidéos sont régulièrement diffusées sur les réseaux sociaux, appelant à limiter les sorties et les regroupements sans raison.

De fortes sanctions sont prévues pour faire face à l’entêtement des  jeunes qui « pensent que la maladie n’arrive qu’aux autres ».

Le docteur Aichekadra, maître-assistant en anesthésie et réanimation et membre très actif du noyau bénévole de réanimateurs du centre Réa-COViD19 vous explique l'organisation de ce dernier.

Publiée par Service d'Anesthésie et de Réanimation de l'EHS TOT – Blida sur Lundi 13 avril 2020