Covid-19, Bénin : la reprise des classes confirmée pour lundi

Le Président du Bénin, Patrice Talon

Le Conseil des ministres réuni ce jour par visioconférence sous la présidence de Patrice Talon a annoncé la reprise de l’école au Bénin ; mais sous des conditions bien précises.

Réuni en séance ordinaire ce mercredi 56 mai 2020, par visioconférence comme c’est le cas depuis quelques semaines, le Conseil des ministres a confirmé la reprise des cours pour le lundi 11 mai 2020. Mais pas pour tous de la même façon. En effet, cette reprise du 11 mai concerne essentiellement les écoliers du Cours moyen 2ème année (CM2), les élèves des collèges et lycées, ainsi que les étudiants. Le but visé est de permettre à ces catégories d’apprenants devant passer des examens de fin d’année d’y aller en dépit de la pandémie et des mesures restrictives qu’elle impose.

Dans les universités, les cours se feront à distance via une plateforme en ligne à accès gratuit pour les étudiants, et sur laquelle les enseignants devront publier leurs enseignements. Les écoliers des classes de Cours d’initiation (CI) au Cours moyen 1ère année (CM1) pour leur part, reprendront les classes du 10 août au 4 septembre 2020, et subiront leurs évaluations du 7 au 11 septembre 2020. La rentrée scolaire 2020-2021 est prévue pour tout le monde au 28 septembre 2020.

Les écoles maternelles et les garderies quant à elles ne rouvriront pas avant la rentrée.
Pour les niveaux où les cours présentiels reprendront, les mesures suivantes seront strictement respectées. Il s’agit de l’obligation du port de masque pour tous les usagers (apprenants, enseignants, divers personnels de soutien). Pour cela, des masques seront distribués gratuitement dans les écoles, collèges et universités publiques ; de même, il sera procédé au dépistage systématique et progressif des enseignants, du personnel administratif et de service.

Par ailleurs, le cordon sanitaire, qui coupait du reste du pays les 15 communes identifiées comme à risque, sera levé. Mais il s’ensuivra l’organisation progressive de dépistages de masse en commençant par les groupes les plus exposés. Toutes les autres dispositions comme l’interdiction de la circulation des bus et minibus de transport en commun, la fermeture des bars, discothèques, des lieux de culte, etc. restent maintenues jusqu’à nouvel ordre.