Covid-19 au Sénégal : la barre des 11 mille cas franchie, l’inquiétude gagne du terrain

La maladie à Coronavirus maintient sa dangereuse cadence au Sénégal où la barre des 11 000 cas de personnes contaminées est dépassée. La situation est d’autant plus inquiétante que les autorités ont effectué une sortie pour menacer de sanctions ceux qui foulent aux pieds les mesures.

Ce samedi 8 août 2020, le ministère sénégalais de la Santé et de l’Action sociale a reçu les résultats des examens virologiques ci-après.

Sur 1576 tests réalisés, 116 sont revenus positifs, soit un taux de positivité de 7,36%. Les cas positifs sont répartis comme suit :

  • 63 cas contacts suivis par nos services
  • 53 cas issus de la transmission communautaire répartis entre :
    • Bignona (5), Guédiawaye (5), Thiès (5), Mbour (4), Ziguinchor (4), Keur Massar (3), Liberté-6 (3), Mékhé (3), Sacré Cœur (3), Saint Louis (3), HLM (2), Ouest Foire (2), Dakar Plateau (1), Diamniadio (1), Kédougou (1), Kolda (1), Mbao (1), Médina (1), Parcelles Assainies (1), Pété (1), Pikine (1), Popenguine (1), Thiadiaye (1).
  • 143 patients hospitalisés ont été contrôlés négatifs et déclarés guéris.
  • 39 cas graves sont pris en charge dans les services de réanimation.
  • 4 décès ont été enregistrés ce vendredi 7 août 2020.
  • L’état de santé des autres patients hospitalisés est stable.

A ce jour, 11 003 cas ont été déclarés positifs dont 7 329 guéris, 229 décédés, et donc 3444 sous traitement. Le ministère de la Santé et de l’Action sociale exhorte les populations au respect strict des mesures de prévention collective et individuelle.

Fort du constat de forte propagation de la maladie, le ministre sénégalais de l’Intérieur, face à la presse, a mis en garde les contrevenants qui ne respecteraient pas les mesures édictées par le autorités sanitaires. Ainsi, le feu-vert a été donné aux services d’ordre et de sécurité avant qu’ils mettent en œuvre les mécanismes visant à sanctionner, lourdement si nécessaire, tout contrevenant.

Sur le terrain, c’est le retour à la raison avec la crainte suscitée par la flambée des cas de Covid-19. Le port de masque est redevenu une habitude chez les populations. Surtout avec l’explosion des cas communautaires.

Avec APO Group