Covid-19 au Rwanda : lancement de la vaccination pour les enfants de 12 ans et plus


Lecture 2 min.
Vaccination au Rwanda
Vaccination au Rwanda

Lancement, ce lundi, de la campagne de vaccination contre le Covid-19 pour les enfants de 12 ans et plus au Rwanda. Cette campagne vise à protéger les enfants contre cette maladie. Elle s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19 dans ce pays d’Afrique Centrale.  

Au Rwanda, des adolescents ont reçu leur première dose du vaccin contre le Covid-19, ce lundi 22 novembre, à l’occasion du lancement par le Centre biomédical rwandais (RBC), de la campagne de vaccination ciblant les enfants de 12 ans et plus.

A en croire, le ministère de l’Enseignement primaire et secondaire. La vaccination est condition par la présentation d’un formulaire de consentement dûment signé par le parent ou le tuteur de l’adolescent. Cette campagne s’est poursuivie, ce mardi, dans les écoles de la place. D’après nos confrères de Newtimes, plus de 1 845 élèves du Groupe scolaire Kagugu et 1 200 du Groupe scolaire Gahanga avaient fait signer leurs formulaires de consentement par leurs parents et tuteurs en vue de recevoir leur première dose du vaccin.

Le lancement de cette campagne intervient après la vaccination complète de 2 917 604 personnes, la réception de 1,6 million de doses de vaccin Moderna en provenance du Canada et de 409 600 doses de vaccin Astra Zeneca offertes par le Luxembourg dans le cadre du mécanisme COVAX. Avec la vaccination des enfants de 12 ans et plus, le Rwanda rejoint donc des pays comme les États-Unis d’Amérique, l’Angleterre, le Canada, entre autres, qui ont déjà lancé une campagne de vaccination similaire.

Pour rappel, le Rwanda est parmi les pays d’Afrique subsaharienne qui se démarquent dans la lutte contre le Covid-19. Pour limiter la propagation de cette maladie, le pays des milles collines a intégré l’utilisation des robots, des chiens renifleurs, des portes de désinfection automatique et des drones dans la riposte contre la pandémie du Coronavirus. Une stratégie qui a été saluée par le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, en août 2020.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter