Côte d’Ivoire : un enfant de 7 ans retrouvé pendu dans une chambre

Une véritable scène de désolation et de tristesse. Un élève de 7 ans, fils d’un infirmier de la ville, a été retrouvé pendu, au bout d’une corde dans une chambre, au Camp manois, un quartier de la ville de Guiglo.

C’est inexplicable et incompréhensible qu’un jeune d’à peine 7 ans se donne la mort de cette manière. Mais, les premières constations laissent penser qu’il s’est suicidé. L’enfant se serait donné la mort par pendaison. C’est hier lundi, aux environs de 18 heures, que le drame est survenu. Selon des témoignages recueillis sur place en effet, N’cho Séka Ange, âgé de 7 ans, était élève en classe de Cp2 à l’école protestante de Guiglo.

L’année scolaire qui vient de s’achever, au regard de son travail, il est admis en classe supérieure, c’est-à-dire le Ce1 avec une bonne moyenne qui a fait la fierté de son père N’cho, infirmier dans un établissement sanitaire de la place. Ainsi, comme tous ses camarades du quartier, le garçonnet ne se prive pas de plaisir, en allant jouer au football.

En revanche, ce jour-là, N’cho Seka Ange, pour mettre à exécution le sentiment qui l’animait, entre dans la chambre de la maison familiale qu’il partage avec ses frères et sœurs, au moment où sa mère vaquait à ses occupations. Seul, le garçonnet s’empare d’une corde après être monté sur le lit superposé, l’attache solidement à l’une des barres de fer de la fenêtre, avant de faire un autre nœud dans lequel, il passe son cou. Puis, il se pend.

Le corps sans vie a été découvert quelques temps après. Informés, les éléments du commissaire Binaté Ladji de la police de Guiglo suivi du médecin légiste se déportent sur les lieux pour constater les faits. Une enquête est ouverte aussitôt pour faire la lumière sur ce drame qui est source de conversations dans la ville de Guiglo, avec des interrogations sur les différentes lèvres.

« Nous voulons connaître la vérité » clament les populations. Surtout le jeune n’a pas laissé de mot qui pourrait expliquer son geste. En attendant de voir clair dans ce drame, le corps sans vie de N’cho Séka Ange a été transporté sur une moto et déposé à la morgue du Chr de Guiglo, selon infodrome.