Côte d’Ivoire : six corps retrouvés dans un puits

C’est la macabre découverte faite par la population dans le quartier de Toguei à Duékoué : six corps qui avaient été jetés au fond d’un puits ont été retrouvés le 11 octobre.

Décidément, les découvertes macabres s’enchaînent et ne se ressemblent pas à Duékoué. Six corps en décomposition ont été retrouvés ce jeudi 11 octobre dans un puits de cette localité de l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Selon les premiers informations rapportées par RFI, « c’est dans un quartier déserté après la guerre que les corps ont été exhumés. Les cadavres de cinq hommes et une femme sont tirés un à un, alors qu’ils avaient été jetés au fond d’un trou d’environ trois mètres de profondeur. La fosse avait ensuite été recouverte d’une épaisse couche de feuilles puis de terre. » Un témoin qui a assisté à l’exhumation des corps rapporte, « On a tiré des gens, dont les têtes sont restées. D’autres corps sont venus avec leurs têtes. Ils étaient déshabillés, en short. Ils ont été enterrés ensemble, jetés dans le puits ensemble. »

Selon les premiers éléments de l’enquête, des liens sont suspectés entre les affrontements sanglants de Nahibly de juillet dernier, qui avaient entraîné la mort de plusieurs dizaines de personnes, et les corps retrouvés le matin de ce jeudi 11 octobre par des habitants de la localité. Le 20 juillet, pour une affaire de vengeance suite à la mort d’un habitant de Duékoué, des habitants avaient attaqué avec l’aide de soldats des Forces Républicains de la Côte d’Ivoire (FCRI), le camp de réfugiés de Nahibly. Par la suite, l’Onuci chargée de sécuriser le camp des réfugiés avait pointé un doigt accusateur en direction des autorités ivoiriennes accusées de complicité du fait de l’aide des FCRI.

Les autorités judiciaires refusent pour l’instant de se prononcer tant que l’enquête est en cours mais une équipe médicale envoyée d’Abidjan est attendue à Duékoué vendredi 12 octobre pour examiner les corps.