Côte d’Ivoire, RDR : Soro, une nomination en question

En Côte d’Ivoire, la rencontre entre le chef de l’Etat Alassane Ouattara et Guillaume Soro, le 3 novembre 2017, a abouti à la nomination du dernier cité au poste de vice-président du RDR, le parti présidentiel. Une nomination qui aurait toutefois été refusée par Soro !

Décrispation en Côte d’Ivoire ? Tout porte à le croire avec la nomination de Guillaume Soro au poste de vice-président du parti du Président Alassane Ouattara, le RDR (Rassemblement des républicains, parti libéral de Côte d’Ivoire).

Le Président de l’assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, a en effet été désigné parmi la trentaine de vice-président du parti du présidentiel. C’est une nouvelle qui sonne comme une réconciliation entre le Président Ouattara et le patron de l’Hémicycle, Guillaume Soro. D’autant que leurs relations étaient très tendues depuis quelques mois.

Lundi 20 novembre 2017, c’est Henriette Dagri Diabaté, nommée présidente du Rassemblement des républicains en septembre, qui a communiqué la liste des nouveaux vice-présidents du parti. Ils sont au nombre de 33, dont Guillaume Soro. Alors qu’il était absent du congrès du RDR au mois de septembre, Guillaume Soro, nommé vice-président du parti, a en charge de la région du Tchologo.

Toutefois, le site Afrique sur 7 renseigne que Guillaume Soro aurait refusé d’intégrer le nouveau bureau du RDR mis en place lundi. Alors que le chef de l’Etat ivoirien aurait déjà validé la liste rendue publique par Henriette Dagri Diabaté. Dès lors, le poste de vice-président chargé de la région du Tchologo pourrait rester vacant.

A noter que la rencontre entre Ouattara et Soro est corrélée à la récente visite du chef de l’Etat à Henri Konan Bédié. L’on se rappelle que ce dernier, qui avait précisé que « Guillaume Soro est mon protégé… » , avait rassuré Ouattara en lui assurant que le président de l’Assemblée nationale « n’est pas intéressé par 2020, il me l’a dit ».