Côte d’Ivoire : près de 58 000 Ivoiriens toujours en exil depuis la crise post-électorale

Alors que la crise post-électorale s’est achevée il y a près de quatre ans, ils sont toujours 58 000 Ivoiriens qui avaient fui les combats à séjourner encore à l’étranger, a indiqué jeudi le président Alassane Ouattara.

Le président Alassane Ouattara a indiqué ce jeudi que près de 58 000 Ivoiriens vivaient toujours en exil. Ils avaient fui la Côte d’Ivoire au moment de la crise post-électorale de 2010-2011 au cours de laquelle au moins 3 000 personnes avaient trouvé la mort.

Ils sont pour la plupart au Liberia, au Ghana, au Togo, au Mali et en Guinée. « Selon le Haut commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR), ils sont encore 58 000 personnes en exil dont 38 000 au Liberia », a indiqué le chef d’Etat ivoirien Alassane Ouattara, rapporte APA.

Des retours retardés par Ebola

Il a déclaré que certains retours avaient du être retardés en provenance de Guinée à cause des mesures sanitaires contre la fièvre hémorragique Ebola. La Côte d’Ivoire avait fermé sa frontière avec le pays. Depuis la situation s’est améliorée. Le chef d’Etat a ajouté que les retours allaient reprendre.

Ils devraient être près de 10 000 réfugiés ivoiriens vivant à l’étranger à rentrer au pays d’ici la fin de l’année, selon le HCR. Le nombre d’Ivoiriens toujours en exil près de quatre ans après la crise post-électorale témoigne de l’ampleur du traumatisme qu’a subi la société ivoirienne.