Côte d’Ivoire : « Personne ne pourra remplacer DJ Arafat »

Ange Didier Houon alias DJ Arafat

Alors que les uns et les autres s’agitent en Côte d’Ivoire pour assurer la succession de DJ Arafat, une voix autorisée se lève, pour dire à ceux qui veulent l’entendre que « personne ne pourra remplacer » cette grande voix de la musique ivoirienne.

Ange Didier Houon alias DJ Arafat est décédé le 12 août dernier des suites d’un accident de circulation. Une mort tragique ayant frappé le monde de la musique, ivoirienne comme mondiale. Le roi du coupé-décalé s’en est allé sans dire au-revoir. Frappé par la mort à la fleur de… son talent. Ivoiriennes comme Ivoiriens, Africains et même Occidentaux n’en avaient pas assez des chefs-d’œuvre que leur offrait le musicien-compositeur.

Quatre mois seulement après sa tragique disparition, la guerre pour sa succession fait déjà rage en Côte d’Ivoire. Ils sont nombreux les nostalgiques du patron des « Chinois » à voir en Debordo Leekunfa et Mix Premier, les potentiels successeurs de DJ Arafat. Une question qui fait débat quelques semaines seulement après la perte cruelle qu’a connue le monde de la musique. A juste raison, d’autant que les uns et les autres s’agitent.

Interpellé par Abidjanshow sur la question, plus que d’actualité en Côte d’Ivoire, Mix Premier fait un aveu de taille. Le chanteur, avec toute la modestie qui sied, affirme ne pas pouvoir remplacer DJ Arafat car, dit-il, ce dernier avait un talent particulier que personne ne pourra remplacer et égaler.

Décédé le 12 août 2019, DJ Arafat a reçu tous les honneurs posthumes de la part de se fans accompagnés dans leur deuil par l Président ivoirien, Alassane Ouattara, qui avait cassé sa tirelire pour prendre en charge la totalité des funérailles. Après une veillée musicale, le 20 août,  le chanteur a été enterré le 31 août, au cimetière de Williamisville, au nord d’Abidjan.