Côte d’Ivoire : Patrice Beaumelle tire sur la FIFA après la défaite des Eléphants

Patrice Beaumelle, sélectionneur de la Côte d'Ivoire
Le coach de la Côte d'Ivoire, Patrice Beaumelle

Battus par les Lions Indomptables du Cameroun (1-0), mardi soir, au stade Japoma de Douala, lors de la « finale » du groupe D, les Éléphants de la Côte d’Ivoire ne participeront pas aux barrages de ces éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022. En conférence de presse, le sélectionneur national ivoirien Patrice Beaumelle, se dit outré par les cinq places de l’Afrique au mondial. Il juge le nombre limité et considère que c’est une injustice de la FIFA.

Après la défaite de son équipe contre le Cameroun (1-0), mardi 16 novembre, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, Patrice Beaumelle, a critiqué la Fédération internationale de football et association (FIFA). Il reproche à l’instance dirigeante du football mondial de faire subir à l’Afrique une « injustice » en lui accordant seulement cinq places au Mondial. « Mon coup de gueule c’est pour la FIFA… Le continent africain a au moins 53 fédérations et on a seulement 5 pays qui se qualifient pour la Coupe du monde », a-t-il dénoncé.

« Pour moi, c’est une injustice vis-à-vis de l’Afrique. Ça me tue parce qu’on va laisser des champions à la maison, des joueurs qui font le bonheur de l’UEFA dans les championnats d’Europe. On prive chaque fois trois à quatre grandes nations d’une Coupe du monde et ça, ça me fait mal. Je ne dénigre pas les autres continents, je pense qu’on tue le football africain. Ce n’est pas normal que dans chaque poule du Mondial, qu’on n’ait pas au moins une équipe africaine. Cinq pays seulement pour l’Afrique, c’est honteux », a-t-il martelé, tout en espérant qu’un jour la donne change.

Toutefois, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire a fait savoir que ce discours n’a aucun rapport avec l’élimination de son équipe. « Je fais ce coup de gueule, pas parce que la Côte d’Ivoire est éliminée ; j’avais déjà prévu de le faire parce que ce n’est pas une situation normale », a-t-il ajouté.