Côte d’Ivoire : Ouattara juge Soro « irrespectueux » et évoque le report des élections

Alassane Ouattara et Guillaume Soro

Le Président sortant de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, a violemment chargé son ancien collaborateur, Guillaume Soro qu’il qualifie d’irrespectueux et promet de mettre « un terme à ses enfantillages ». Le dirigeant a aussi évoqué le report des élections.

Alassane Ouattara, qui est en campagne électorale, en vue du scrutin présidentiel du 31 octobre prochain, a démarré sa tournée, ce vendredi 16 octobre. Selon Leral, Alassane Ouattara n’a pas été tendre avec Guillaume Soro qu’il qualifie d’irrespectueux. « Il y a un garçon irrespectueux enivré par l’argent qui prétend, depuis Paris, m’avoir installé au pouvoir grâce à la rébellion », a, selon le journal, indiqué Ouattara.

« Pourtant, il ne savait même pas manier un simple révolver (..). Il en aura pour son compte bientôt, car nous allons demander à la France de l’extrader, pour soutien au terrorisme. On mettra un terme à ses enfantillages », a tweeté Alassane Ouattara, qui avait effectué une sortie à Bouaké, ce vendredi, dans le cadre de sa campagne électorale.

« J’ai entendu ici et là qu’il fallait un dialogue, qu’il fallait une concertation. Mais les dialogues ont lieu, pour mettre en place la Constitution en 2016. Nous avons eu un dialogue pour créer la commission électorale indépendante en 2019. Nous avons eu un dialogue en 2020 pour mettre en place le code électoral. Allons aux élections. Nous avons créé des institutions sur lesquelles nous nous sommes mis d’accord », a lancé le dirigeant lors de sa première sortie.

« Et à quelques semaines des élections, certains parlent d’aller au dialogue. Un dialogue pour faire quoi ? Nous avons des institutions qui ont décidé que nous serons quatre candidats, moi je peux vous dire qu’à partir de Bouaké, je continuerai d’aller dans d’autres régions du pays pour prêcher la bonne parole, la paix. Les élections auront lieu le 31 octobre 2020 et elles se feront dans la paix », a poursuivi Ouattara.

« D’ailleurs, une mission des Nations-Unies, de la CEDEAO et de l’Union Africaine était à Abidjan, il y a une dizaine de jours et a entendu tous les protagonistes et a décidé ce que nous avons décidé ensemble, à savoir que les élections auront lieu le 31 octobre. Que les uns et les autres arrêtent de se faire des illusions », sermonne Alassane Ouattara.

Le Président sortant, sur un ton terme, indique qu’il n’y aura « pas de report des élections, il n’y aura pas de Transition. Les élections auront lieu le 31 octobre et les Ivoiriens choisiront en toute liberté leur prochain Président. Et j’espère que cette personne s’appelle ADO ».