Côte d’Ivoire : Ouattara investi ce dimanche candidat à la Présidentielle


Lecture 2 min.
arton46929

Le Président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, sera investi par son parti comme candidat à la Présidentielle d’octobre, ce dimanche.

Alassane Ouattara, le Président de la Cote d’Ivoire, sera investi, ce dimanche 22 mars 2015, par son parti comme candidat à l’élection présidentielle prévue au mois d’octobre. Les membres du Rassemblement des républicains (RDR, formation politique du Président ivoirien), sont attendus au Palais des sport de Treichville, Abidjan, pour un Congrès extraordinaire de désignation.

Alassane Ouattara est arrivé au pouvoir au terme d’une crise post-électorale sanglante, alors que lui et le Président Laurent Gbagbo se proclamaient tous deux vainqueurs du scrutin de novembre 2010. Ouattara sera investi dans un contexte politique tendu. Alors qu’aucun cadre pro-Ouattara n’a été inquiété pour son rôle dans la crise post-électorale, les pro-Gbagbo ont écopé de peines lourdes atteignant les 20 ans de prison, notamment pour l’ex-Première dame Simone Gbagbo. En effet, Simone Gbagbo a été condamnée le 10 mars 2015 à 20 ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’Etat.
Pourtant, les exactions ont été imputées aux deux camps : pro-Gbagbo et pro-Ouattara.

C’est donc dans un contexte mouvementé que le Président ivoirien sera investi. Si le Parti démocratique de Côte d’Ivoire, allié du RDR, a décidé de ne pas présenter de candidat en octobre pour garantir la victoire de Ouattara, au FPI, on se déchire avec une fronde de certains cadres contre le nouveau dirigeant du parti, Pascal Affi N’Guessan qui a « destitué » Gbagbo en passant par la justice ivoirienne. Ce même Affi N’Guessan, lui-même pro-Gbagbo, pendant que ses compagnons de parti ont écopé de lourdes peines, s’en sort plutôt bien, avec une condamnation assortie de sursis. Raison d’un conflit qui prend de l’ampleur.

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter