Côte d’Ivoire : Ouattara indemnise (enfin) les victimes de la crise post-électorale

Le Président ivoirien Alassane Ouattara a lancé, ce mardi, une campagne d’indemnisation des victimes de la crise post-électorale de 2010-2011. Il a donc remis à plus de 200 victimes de cette crise, un chèque de 1500 euros tout en les appelant au pardon.

Quatre ans après la crise post-électorale en Côte d’Ivoire, le Président Alassane Ouattara a procédé, ce mardi 4 août 2015, au palais présidentiel d’Abidjan-Plateau, à la cérémonie officielle d’indemnisation des victimes. Des chèques de 1500 euros ainsi que des bons de prise en charge ont été remis à plus de 200 victimes, parents de victimes et blessés à partir des listes établies par la commission nationale d’enquête.

Lors de son discours, le Président ivoirien a tenu à s’adresser aux victimes par ces mots : « je comprends votre douleur et votre souffrance et nous vous témoignons la compassion de la nation ». Pour le secrétaire exécutif de la commission nationale pour la réconciliation et l’indemnisation des victimes (CONARIV), ce sont 3 500 ayants-droits et blessés qui seront pris en charge par le gouvernement, selon un calendrier bien déterminé.

Le chef de l’Etat a annoncé que 10 milliards de FCFA seront débloqués chaque année pour l’indemnisation des victimes. Soucieux que les Ivoiriens vivent dans la paix, il a appelé les victimes au pardon pour amorcer le processus de réconciliation nationale et de cohésion sociale. Une place publique va être édifiée à Abidjan à la mémoire des victimes, qui sera dédiée au souvenir et au pardon.

La crise post-électorale en Côte d’Ivoire, à la suite des élections présidentielles et de la victoire d’Alassane Ouattara que son rival Laurent Gbagbo n’a pas voulu reconnaître, a fait plus de 3 000 morts en seulement cinq mois, selon un rapport de l’ONU.