Côte d’Ivoire : le pro-Gbagbo Pascal Affi N’Guessan face aux juges

Une quinzaine de proches de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, seront auditionnés à compter de ce jeudi et jusqu’au 31 octobre par la justice ivoirienne. Pascal Affi N’Guessan, président du Front populaire ivoirien (FPI), est le premier à être entendu.

Les proches de Laurent Gbagbo en détention « pour atteinte à la sureté de l’Etat » dans différentes régions du pays vont être auditionnés à partir de ce jeudi. Pascal Affi N’Guessan, président du Front populaire ivoirien (FPI), est le premier a passer devant les juges. Selon RFI, plusieurs membres du bureau du procureur du tribunal d’Abidjan Plateau se sont rendus à Bouna, dans le nord-est de la Côte d’Ivoire, où il est détenu depuis près de 13 mois. Il sera auditionné jusqu’au 9 juin.

Pascal Affi N’Guessan est le seul pro-Gbagbo à être encore détenu à Bouna, puisque son codétenu Michel Gbagbo, le fils de l’ancien dirigeant ivoirien, a été transféré vers Abidjan, la capitale ivoirienne, depuis plusieurs semaines pour des raisons de santé. Les autres co-détenus pro-Gbagbo avaient obtenu la liberté provisoire en novembre dernier, quelques temps après les législatives.

Les autres proches de Laurent Gbagbo seront, quant à eux, interrogés après le président du FPI, et ce, jusqu’au 31 octobre. Parmi eux, le Premier ministre du gouvernement post-électoral de Laurent Gabgbo, Gilbert Aké N’Gbo, détenu à Boundiali dans le Nord et l’épouse de l’ex-dirigeant ivoirien, Simone Gabgbo, en résidence surveillée à Odienné, dans le nord-ouest.