Côte d’Ivoire : le président du FPI prône le dialogue avec le pouvoir

Le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, a incité, lundi, ses partisans au dialogue avec le pouvoir. Il s’exprimait lors d’un meeting dans le département de Bouaké, au centre-nord de la Côte d’Ivoire.

Le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, a prôné le dialogue avec le pouvoir, ce lundi 27 avril 2015, devant ses partisans à Bendekouassikro, dans le département de Bouaké, au centre-nord de la Côte d’Ivoire. Il effectue actuellement une tournée de 15 jours dans la région, à cinq mois de l’élection présidentielle.

« Dans la situation actuelle des choses, il ne s’agit pas de faire un bras de fer avec le pouvoir en place », a-t-il justifié. Il s’agit de « prôner le dialogue politique, l’apaisement et la réconciliation », poursuit-il, afin d’entamer un « retour normal des choses » au sein du FPI, rapporte APA.

« Continuer le combat de Gbagbo »

Une large partie des partisans du principal parti d’opposition du pays s’opposent actuellement à Pascal Affi N’Guessan qu’ils ne reconnaissent plus comme président du FPI. Rassemblés autour d’Abou Drahamane Sangaré, ces protestataires critiquent la direction que l’ancien Premier ministre donne au parti, notamment sa stratégie de réconciliation avec le pouvoir ainsi que ses multiples recours à la justice pour des affaires internes au FPI.

Alors que ses adversaires internes critiquent sa proximité avec le pouvoir, il a ajouté : la « libération du Président Gbagbo et des autres détenus politiques, ainsi que le retour des exilés, le dégèle des comptes de certains militants du FPI, ne seront possibles qu’à la suite d’un dialogue politique ».

Exhortant ses partisans au pardon, il a récemment déclaré que le FPI participerait à la prochaine élection présidentielle. Il devrait en être le candidat. « Nous portons à cœur les élections à venir. Comptez sur nous pour continuer le combat de Gbagbo », a-t-il conclu.