Côte d’Ivoire: le FPI veut une réconciliation globale

Le président par intérim du Front populaire ivoirien (FPI), l’ex-parti présidentiel de Laurent Gbagbo, Sylvain Miaka Oureto, appelle à une réconciliation globale dans le pays, prenant en compte la crise politico-militaire depuis 2002. « On reconnaît que la période post-électorale a été terrible pour le pays mais l’origine des violences remonte à loin. Il ne faut pas se limiter à la période post-électorale. Tous les Ivoiriens doivent accepter que l’on se dise des vérités, Gbagbo doit aussi donner sa version des faits », a-t-il déclaré, rapporte ce vendredi RFI. La Commission dialogue, vérité et réconciliation mise en place par le président Alassane Ouattara prend officiellement effet le 28 septembre.