Côte d’Ivoire : le fils d’Henriette Diabaté libéré

Le fils de la secrétaire générale du RDR a été libéré mercredi soir ainsi que cinq de ses compagnons. Une libération qui contribue à détendre la crise politique ivoirienne, un mois après des élections municipales libres.

Jean Philippe Kaboré, le fils aîné de la secrétaire générale du Rassemblement des Républicains (RDR), Henriette Diabaté, et cinq militants ont été libérés mercredi soir de la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) où ils étaient placés en détention provisoire depuis les événements du 4 décembre dernier.

Les prévenus, dont le chauffeur et le garde du corps d’Henriette Diabaté, avaient été arrêtés dans le véhicule de cette dernière. Copieusement  » tabassé « , Jean-Philippe Kaboré avait dû être hospitalisé dans un état grave, les médecins craignant même qu’il ne perde un oeil.

La relaxe maintenant

Ces libérations interviennent après celles du porte-parole du RDR, Aly Coulibaly et de Kafana Koné, secrétaire à l’organisation du parti.

Joint par téléphone, Amadou Coulibaly, secrétaire national adjoint à la communication s’est  » réjoui de la libération de (nos) camarades  » tout en tenant à rappeler  » qu’il s’agissait d’arrestations arbitraires, que leur libération reste provisoire et que nous demandons la relaxe « .

Jean-Philippe Kaboré et ses compagnons étaient sous le coup d’une inculpation pour complicité de destruction de biens, atteinte à l’ordre public et détention d’armes de 4e catégorie « . Or, selon le RDR  » seul le garde du corps de Madame Diabaté possédait un pistolet avec un permis de port d’arme en règle « .

En l’absence de tout commentaire officiel, la direction du RDR salue toutefois  » cette marque de décrispation « , dans la crise politique qui secoue le pays.  » Nous serons pleinement satisfaits lorsque la totalité des soixante militants de notre organisation seront libérés « , fait-on savoir au siège du parti d’Alassane Ouattara.