Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo élu à la tête du FPI ?

Une frange du Front populaire ivoirien (FPI) se présentant comme des représentants du bureau du troisième congrès extraordinaire du parti ont tenu une conférence de presse, ce mardi. Ils ont annoncé l’élection de Laurent Gbagbo à la tête du parti qu’il a créé.

Le professeur Sébastien Dano Djédjé a annoncé, ce mardi 28 avril 2015, l’élection de l’ancien chef d’Etat Laurent Gbagbo à la tête du Front populaire ivoirien (FPI) au terme d’Assemblées fédérales électives, les 24 et 25 avril derniers, qui se sont tenues dans 98 fédérations. « De la propagande », a rétorqué l’actuel président du parti Pascal Affi N’Guessan.

Sébastien Dano Djédjé a même déclaré qu’une fête en l’honneur de ce résultat aurait lieu le 30 avril prochain à Mama, au village natal de Laurent Gbagbo. Il précise que cette élection s’est organisée conformément aux textes du parti. Elle se serait déroulée avec la participation du « Comité de Contrôle qui donne l’onction de validité à un congrès du FPI » et qui est le seul organe habilité à le faire.

« Usage de faux »

Pascal Affi N’Guessan a répondu immédiatement, indiquant que cette annonce relevait de la « propagande à des fins de désinformer et d’intoxiquer l’opinion ». Il a indiqué que le FPI tiendra un congrès dans les semaines qui viennent. « Tous ceux qui parlent sans en avoir la qualité au nom du FPI font usage de faux », a-t-il conclu, rapporte Fraternité Matin.

Le FPI est actuellement aux prises à une crise interne entre farouches partisans de l’ancien chef d’Etat Laurent Gbagbo, qui refusent l’autorité de l’actuel président à la tête du parti, et ceux qui soutiennent Pascal Affi N’Guessan, qui est lui favorable à un dialogue avec le pouvoir.