Côte d’Ivoire : la pré-mission du panel des chefs d’Etat de l’UA est terminée

La mission des experts de l’Union africaine (UA) s’est achevée ce jeudi à Abidjan. Ils doivent encore rencontrer les responsables de la Commission électorale indépendante en Ethiopie avant de soumettre leurs conclusions le 20 février prochain au panel des chefs d’Etat de l’UA qui les a mandatés.

Les experts, mandatés par le panel des chefs d’Etat désignés par l’Union africaine pour résoudre la crise, ont quitté ce jeudi la Côte d’Ivoire. Ils ont été reçus par les deux présidents ivoiriens, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, l’allié politique de ce dernier, Henri Konan Bédié, le Premier ministre Guillaume Soro et se sont entretenus avec des représentants de la société civile ivoirienne. La délégation, conduite par le Commissaire pour la paix et la sécurité de l’UA, Ramtane Lamamra, a cependant fait des mécontents dans les rangs des responsables religieux ivoiriens avec lesquels une rencontre a été organisée. Le Conseil supérieur des imams (Cosim) et son président Cheikh Boikary Fofana n’auraient pas été associés aux discussions. L’organisation avait dénoncé en janvier dernier l’attaque de deux mosquées par de forces de l’ordre, réputées fidèles à Laurent Gbagbo, le président sortant ivoirien. De même, les responsables du Collectif des religieux pour la paix, notamment l’archevêque d’Abidjan Mgr Jean Pierre Kutwa, n’aurait pas été convié à la rencontre.

Le panel des chefs d’Etat attendu le 22 février à Abidjan

Youssouf Bakayoko et Bamba Yacouba, respectivement président et porte-parole de la Commission électorale indépendante (CEI) qui a proclamé la victoire d’Alassane Ouattara à la présidentielle, feront eux l’objet d’une audition par les experts du panel au siège de l’Union africaine, à Addis-Abeba. Les deux hommes sont exilés depuis l’annonce des résultats du scrutin présidentiel le 2 décembre dernier.

Les experts doivent rendre leurs conclusions le 20 février prochain en Mauritanie. Les chefs d’Etat du panel de l’UA, qui comprend le Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, le Tchadien Idriss Deby, le Sud-Africain Jacob Zuma, le Tanzanien Jakaya Kikwete et le Burkinabé Blaise Compaoré, se rendront le 22 février à Abidjan. Le président Compaoré, dont la présence sur le sol ivoirien n’est pas souhaitée selon le ministre de la Jeunesse de Laurent Gbago, Charles Blé-Goudé, devrait tout de même effectuer le déplacement.