Côte d’Ivoire: la France veut « éviter un bain de sang » selon Guaino

Le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino, a déclaré lundi sur France 2 que l’intervention française en Côte d’Ivoire au côté de l’ONU était destinée à « éviter un bain de sang » et non pas à  » chasser militairement Laurent Gbagbo », rapporte Le Figaro. « La France n’a pas pour mission de chasser Laurent Gbagbo militairement », a déclaré le conseiller spécial du président français. Il ajoute que « cette intervention militaire française a été requise par l’ONU pour protéger des populations civiles » et « éviter un bain de sang à Abidjan ». Henri Guaino affirme que la France a été requise parce que « les militaires français étaient présents en Côte d’Ivoire depuis longtemps ». La force française Licorne est présente en Côte d’Ivoire depuis 2002.