Côte d’Ivoire « Ils les ont tués comme si de rien n’était »

L’ONG Human Rights Watch publie ce lundi un rapport de 150 pages, intitulé « ‘Ils les ont tués comme si de rien n’était’: Le besoin de justice pour les crimes post-électoraux en Côte d’Ivoire ». Ce rapport indique, de manière détaillée, les crimes de guerre et les probables crimes contre l’humanité commis tant par les forces de Gbagbo que de Ouattara. Ce rapport est aussi un appel au président ivoirien Alassane Ouattara à mettre en place une « justice impartiale ». « Le gouvernement du Président Alassane Ouattara doit traduire en actes son engagement affirmé en faveur d’une justice impartiale en prenant des mesures à l’encontre des membres de ses propres forces armées impliqués dans les crimes commis pendant et après la période post-électorale, – indique l’ONG dans le rapport -. Une approche déséquilibrée de l’effort de justice menace de créer de nouveaux clivages dans le pays, au moment même où le gouvernement Ouattara dispose d’une opportunité unique pour mettre fin à la manipulation des blocs politiques et ethniques qui était courante en Côte d’Ivoire sous le régime de Laurent Gbagbo. »