Côte d’Ivoire : Charles Konan Banny désigné Premier Ministre

Charles Konan Banny, gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO), a été désigné, ce dimanche, Premier Ministre de transition par l’ensemble des médiateurs dans la crise ivoirienne. A savoir les présidents nigérian, Olusegun Obasanjo, sud-africain Thabo Mbeki et nigérien Mamadou Tandja. Cette nomination doit être encore confirmée par le Président ivoirien Laurent Gbagbo.

Charles Konan Banny, c’est le nom du nouveau Premier Ministre ivoirien. C’est à lui que reviendra la lourde charge de conduire la Côte d’Ivoire vers des élections présidentielles prévues en 2006. Un scrutin supposé mettre un terme définitif à la crise que connaît ce pays depuis le coup d’état du 19 septembre 2002. Après plusieurs semaines de tractations au sein de la classe politique ivoirienne, l’annonce de la nomination de l’actuel gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO), a été faite ce dimanche, selon l’AFP, par le porte-parole du Président de l’Union africaine, Olusegun Obasanjo. Le choix du Président nigérian et de ses homologues de l’Afrique du Sud, Thabo Mbeki et du Niger, Mamadou Tandja, médiateurs de la crise ivoirienne doit cependant être validé par Laurent Gbagbo, le Chef de l’Etat ivoirien, puis publié au Journal officiel. Les formations politiques ivoiriennes sont, quant à elles, déjà informées.

Charles Konan Banny, l’homme du consensus

Charles Konan Banny, gouverneur de la BCEAO depuis 1990, c’est aussi le choix de la société civile ivoirienne et le candidat idéal pour plusieurs chefs d’Etat africains. Il est connu pour son indépendance politique en dépit de son appartenance au Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). Ses partisans estiment également que ce technocrate, habitué des défis et dont la compétence est reconnue au niveau international, saura être à la hauteur de sa nouvelle mission. Par ailleurs, cette nomination vient confirmer ce qu’il affirme depuis plusieurs mois : son non intérêt pour la magistrature suprême de son pays. Car le Premier Ministre de transition ne pourra, en effet, pas être candidat aux élections de 2006.

La désignation de M. Banny fait suite à la visite, ce jour, de MM. Obasanjo et Mbeki en Côte d’Ivoire et intervient au lendemain de l’attaque du Camp d’Agban, le principal camp de gendarmerie du pays par des individus armés non identifés. Un véritable coup de massue infligé au processus de paix. Aussi, cette annonce qui marque le début de la période de transition en Côte d’Ivoire, celle qui aurait dû débuter depuis le 31 octobre dernier selon les dépositions de la résolution 1633 des Nations Unies, vient à point nommé. Charles Konan Banny, le quasi nouvel homme fort de la Côte d’Ivoire – il disposera d’un pouvoir élargi – est né le 11 novembre 1942 à Divo, une ville du centre-ouest de la Côte d’ivoire. Il est marié et père de 4 enfants.