Côte d’Ivoire : attentats de Grand Bassam, les détails

Plusieurs djihadistes ont attaqué à l’arme de guerre la station balnéaire de Grand Bassam. Combien sont-ils ? Qui sont-ils ? Combien ont-ils fait de morts ? Les détails.

Au moins onze morts et plus de cinquante personnes ont été blessées, ce dimanche 13 mars 2016, lorsque des djihadistes ont attaqué la station balnéaire du Grand Bassam. Des témoins sur place ont affirmé que les individus dont la grande majorité étaient en treillis, scandaient « Allah Akbar » avant de vider leurs chargeurs sur les personnes présentes sur la plage.

Les assaillants de « type africain », n’ont pas frappé par hasard puisqu’ils ont pris pour cible cette zone de plage de la ville côtière située non loin d’Abidjan, très fréquentée les dimanches. Selon des informations obtenues par Koaci, les assaillants auraient tenté de pénétrer ce complexe très fréquenté par les Occidentaux et surtout les Libanais qui ont une forte communauté en Côte d’Ivoire. Les djihadistes ont également attaqué à hauteur de l’hôtel le Paillote, le maquis la Taverne, le Kora Beach et l’hôtel France, tous fréquentés par les Occidentaux et autres expatriés. Toujours selon le site, des corps sans vie, onze au total, Africains et Occidentaux étaient visibles sur la plage. Ajoutant qu’au moins une cinquante de blessés dont plus de dix cas graves, ont été acheminés en direction de l’hôpital général de la ville et vers Abidjan pour certains.

Sur place, des grenades et des munitions ont été retrouvées par les forces de l’ordre. Deux éléments des deux unités des forces spéciales déployées ont trouvé la mort dans les combats contre les djihadistes qui ont pris la direction de la ville en tirant dans tous les sens pour tenter de fuir. Le mode opératoire rappelle celui des terroristes qui ont frappé sur les plages de Sousse en Tunisie en juin 2015.